VIDÉO - Famille royale : Elizabeth II "oublie" Harry et Meghan dans ses voeux, l'Angleterre s'interroge

VIDÉO - Famille royale : Elizabeth II "oublie" Harry et Meghan dans ses voeux, l'Angleterre s'interroge
People

SCÈNE DE MÉNAGE - Dans ses traditionnels vœux de Noël, la reine d'Angleterre s'est mise en scène derrière son bureau, sur lequel quatre photos de famille étaient parfaitement mises en avant. Grands absents de ce portfolio : Harry, Meghan et leur fils. De quoi alimenter les conversations...

La mise en scène de cette vidéo est scrutée, chaque année, par les médias britanniques. La reine Elizabeth II a présenté ses traditionnels vœux aux Britanniques, ce mercredi 25 décembre. On la voit derrière son bureau, sur lequel trônent des photos des membres de la famille royale. Sauf Harry, Meghan et leur fils Archie, qui brillent par leur absence.  Une vidéo qui est venue confirmer un cliché diffusé en avant-première mardi.

Lire aussi

Un désir de s'écarter des scandales?

Alors, forcément, cet oubli soulève une multitude d'hypothèses. Car il est nécessairement volontaire, cette vidéo annuelle étant minutieusement préparée. L'une des explications avancées par les journaux britanniques est évidemment l'année pour le moins chaotique vécue par le couple Harry-Meghan, notamment vis-à-vis des médias, et sa relation, considérée comme tendue, avec la reine Elizabeth. 

La monarque disant, dans son discours, adieu à une année "chahutée" et saluant un nouveau départ pour l’année 2020, voudrait-elle aussi dire au revoir aux scandales dans la famille ? La théorie tient debout, notamment quand on réalise qu'une autre personnalité est aux abonnés absents : le prince Andrew. Éclaboussé dans l'affaire Epstein, du nom de cet homme d’affaires accusé d'être à la tête d'un réseau pédocriminel, le prince s’est retiré de la vie publique. Et donc des photos aussi ? 

Pour d'autres observateurs, cette supputation est un raccourci trompeur. Certains n'ont pas tardé à noter un lien entre toutes les personnes présentes dans la vidéo. A savoir le petit-fils d'Elizabeth II, le prince William (avec Kate Middleton et leurs enfants) ; son fils le prince Charles (avec sa femme Camilla) ; son mari le prince Philip et enfin son défunt père, le roi George VI. Ils font en effet tous partis de la lignée royale proprement dite. Il semblerait donc que le palais ait préféré se concentrer sur l'image de George VI et de ses trois héritiers directs. Une hypothèse qui a, elle aussi, sa limite : l'an dernier, les photos du mariage du duc et de la duchesse de Sussex étaient bel et bien incluses dans l'interview annuelle. 

Lire aussi

Une dernière hypothèse se trouve à mi-chemin. Avec les nombreux scandales de cette année, et une population qui se désespère de voir le montant des dépenses de la couronne, le palais voudrait "réduire" la famille. C'est en tout cas la théorie avancée par Stéphane Bern auprès de nos confrères du Parisien. Le prince Charles, premier héritier du trône, aurait ainsi, selon le spécialiste des têtes couronnées, profité de l'affaire Epstein pour "commencer à élaguer les branches". "Il a affiché sa volonté de réduire au maximum les membres officiels de la famille royale pour aller vers plus de simplicité", souligne-t-il. 

Quoi qu'il en soit, tout tend à montrer qu'Elizabeth II semble vouloir aller de l'avant. Et ce, comme elle le dit, à force de "petits pas" qui "peuvent faire toute la différence".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent