5 choses à savoir sur Gilbert Rozon, le roi du rire québécois accusé d'agressions sexuelles

DirectLCI
ON NE RIT PLUS - Accusé d'agressions sexuelles et de viol par plusieurs femmes, le producteur Gilbert Rozon est dans la tourmente. Connu en France pour sa participation à l'émission "La France a un incroyable talent" sur M6, qui est cette véritable icône de l'humour au Québec ?

Une chute inévitable. Gilbert Rozon, 62 ans, était l'un des des quatre jurés de l'émission "La France a un incroyable talent" sur M6 et le patron du groupe et du festival "Juste pour rire". Il vient de quitter toutes ses fonctions à la suite d'accusations d'agressions sexuelles, de viol et de harcèlement de la part de neuf femmes. LCI vous livre cinq choses à connaître sur ce poids lourd de l'humour au Québec, mais aussi en France, où il a produit de nombreux humoristes de premier plan.

Un véritable touche-à-tout

Il a porté plusieurs casquettes. Gilbert Rozon, aîné d’une famille de sept enfants, a grandi au Québec à Saint-André-d'Argenteuil.  Dès son plus jeune âge, il travaille, notamment comme vendeur des journaux. A 13 ans, il devient fossoyeur. Une anecdote racontée au magazine Télé 7 jours en 2012 : "J’étais enfant de chœur. Le fossoyeur était parti à la retraite, le curé m’a demandé de creuser des tombes […] Au rythme d’une trentaine de décès par mois, ça faisait entre 2000 et 3000 dollars, ce qui, en 1967, représentait une petite fortune".

Il exerce ensuite en tant qu'imprimeur, éditeur de bottins téléphoniques et organisateur de spectacles. A l’âge de 20 ans, après un bref séjour en France, il retourne au Canada pour y étudier le droit à l’université de Montréal, en sort diplômé et est même assermenté au barreau du Québec en 1980.

Il a relancé son idole

Ce fut son ticket d'entrée dans le show business. En 1983, le Québecquois rencontre son idole, le chanteur Charles Trenet. Il parvient à convaincre l'interprète de Douce France (1943) de remonter sur scène (l'artiste s'était enfermé dans le silence après la mort de sa mère en 1979) à Montréal. Grâce au "Fou chantant", Gilbert Rozon est devenu ainsi un impresario crédible.

Bâtisseur d'un empire

Toujours en 1983, le Canadien lance la première édition du festival Juste pour rire ("Just for laugh") à Montréal. L'événement gagne en notoriété au fil des ans et devient ainsi une marque qui rayonne dans 150 pays à travers le monde. En parallèle, Gilbert Rozon agrandit sa troupe d'humoristes par des noms bien connus dans l'Hexagone : Laurent Ruquier, Florence Foresti, Franck Dubosc, Jean-Luc Lemoine, Rachid Baddouri ou encore Arthuro Brachetti.


"Impossible de faire de l'humour en France sans connaître Gilbert Rozon. Il fait partie de la vie de tous les humoristes", résume le comique et acteur français Raphaël Mezrahi ce vendredi dans l’édition du Parisien.

Un passé trouble

Le producteur a connu quelques démêlés avec la justice. En 1998, il est accusé d'agression sexuelle sur une femme de 19 ans et de séquestration sur une autre de 31 ans. Il est condamné pour la première affaire à une amende de 1.100 dollars (930 euros). En revanche, la seconde accusation est abandonnée par la police, faute de preuves. Une décision qui indigne les défenseurs des droits des femmes, qui dénoncent alors le laxisme des tribunaux canadiens. 

Amoureux d'une comédienne

Ils vivent une idylle. Depuis cet été, l'ex-juré de l'émission "La France a un  incroyable talent" partage la vie de la comédienne Noémie Caillault, âgée de 33 ans. Déjà père de trois enfants, Gilbert Rozon est tombé sous le charme de cette auteure pour le cinéma et le théâtre lorqu'il a découvert son spectacle, "Maligne",  en 2015. Elle y évoque notamment son combat pour la vie (elle a été atteinte d'un cancer du sein en 2012). "J'ai été impressionné[...] j'ai toujours été avec des femmes fortes", confiait-il à Radio Canada en juillet dernier.

Plus d'articles

Sur le même sujet