VIDÉO - Hommage à Johnny : Marion Cotillard, très émue au moment de lire son texte

EMOTION - La comédienne faisait partie des proches appelés à lire un texte durant l'office religieux consacré à Johnny Hallyday, ce samedi. Elle est apparue très émue.

L'émotion a étreint tout le monde, ce samedi après-midi, dans l'Eglise de la Madeleine et à travers la France. L'actrice Marion Cotillard, proche parmi les proches du clan Hallyday, a lu la Première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens, devant l'assemblée réunie. 


"J’aurais beau parler toutes les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante. J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, j’aurais beau avoir toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien. J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien", a déclamé l'actrice. 

Puis de poursuivre : "L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ; il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout. L’amour ne passera jamais", a-t-elle dit, la voix brisée par les larmes, en regardant Laeticia Hallyday entourée des petites Jade et Joy. Un moment extrêmement émouvant. 


Comme le fut la prise de parole de Jean Reno, lorsqu'il lut le texte de "la Chanson des escargots" de Prévert, choisi par Jade et Joy les filles de Johnny Hallyday. 

En vidéo

Jean Reno lit du Prévert en hommage à Johnny Hallyday

Le chanteur Patrick Bruel a pour sa part tenu à lire le texte qu'il avait écrit au moment où il a appris la mort de son ami. 

En vidéo

Hommage à Johnny : les derniers mots de Patrick Bruel à son "grand frère"

Il y raconte notamment ce déjeuner "où tu m’as annoncé avec calme, pudeur et tellement d’élégance cette maladie que tu allais vaincre. Comme toujours… Et puis, tu es vite passé à autre chose et nous avons ri, tellement ri… Sans doute pour ne pas pleurer, et bu un peu. Sur le chemin du retour, ta conduite (très) rock’n’roll m’avait fait craindre notre expulsion immédiate du pays."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Johnny Hallyday : l'immense "hommage populaire"

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter