"Je ferais la même chose mais en mieux" : Booba ne regrette pas sa bagarre à Orly avec Kaaris

People

DENT DURE - Dans une interview accordée à "Brut", Booba fait le point sur son combat, repoussé à plusieurs reprises, avec son collègue rappeur Kaaris. Leur bagarre à Orly, à l’origine d’un improbable feuilleton médiatique ? "Je ne regrette pas du tout", assure-t-il.

Booba ne désarme pas. Interrogé par le média en ligne Brut, le rappeur français confirme sa volonté d’affronter son confrère Kaaris sur un ring de MMA. Un combat annoncé de longue date, suite à la bagarre à l’aéroport d’Orly qui a entraîné l’incarcération des deux hommes. 

Fin août, le duel prévu le 30 novembre à Bâle, en Suisse, a été interdit par les autorités locales pour des raisons de sécurité. Un simple contretemps à en croire Booba. "La prochaine fois qu’on parlera de l’octogone officiellement, on devrait avoir une salle, avec l’autorisation de la police, de l’Etat (…) C’est toujours le 30 novembre", assure Booba dans la première partie  de cet entretien réalisé par le journaliste Karim Rissouli.

Lorsqu’on lui demande pourquoi il tient absolument à ce duel au sommet, le "Duc de Boulogne" n’y va pas par quatre chemins. Parce qu’il y a beaucoup d’argent en jeu. Parce que j’ai envie de lui casser la bouche. Parce que j’ai commencé à m’entraîner deux fois par jour (…) J’ai arrêté le sucre, j’ai mal partout (…)  J’ai envie d’en terminer."

Au sujet de la bagarre qui a fait la une des médias français, à l’été 2018, Booba fait cette réponse un brin provoc : "Si je pouvais revenir en arrière et que je croisais Kaaris à Orly, je ferai la même chose mais en mieux. Ce serait encore plus violent. Mais je ne changerais pas. Je ne regrette pas du tout. (…) Dieu merci, personne n’a été blessé. En dehors des deux groupes."

Voir aussi

Des blessés, il y en a eu plusieurs sur le tournage de son dernier clip, dans la nuit du 20 au 21 août dernier à Aulnay-sous-Bois. "Tout va bien, Dieu merci. Ce qui était le plus important, c’est que mon ami qui s’est fait tirer dessus aille bien", dit Booba au sujet de l'un de ses proches, touché par balles. Le rappeur affirme ne pas savoir qui est à l’origine de la fusillade.

Voir aussi

"Aucune idée. Ça peut être Fred de Sky (Fred Musa, l’animateur de Skyrock avec lequel Booba entretient un vieux différend, ndlr) qui m’a envoyé une équipe, ça peut être plein de gens. Ça peut être beaucoup d’ennemis. Pourtant je suis gentil, à la base (…) C’est les risques du métier (…) Même Kennedy il s’est pris une balle dans la tête."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter