VIDEO - Jan-Michael Vincent : le héros de "Supercopter" amputé et ruiné

People

DRAME - C'était l'un des comédiens les plus populaires de la télé américaine. Interprète du pilote Stringfellow Hawke, dans la série culte "Supercopter", Jan Michael Vincent, 70 ans, vit désormais loin de Hollywood. Amputé d'une jambe il y a deux ans, il s'est confié dans une interview vidéo réalisée par le tabloïd "National Enquirer".

Ce sont des images terribles, qui risquent d'émouvoir – voire de choquer – plus d'un téléspectateur. Le tabloïd américain National Enquirer est allé à la rencontré du comédien Jan Michael Vincent, star de la série Supercopter (Airwolf en VO) dans les années 1980. Aujourd'hui âgé de 70 ans, l'interprète du fringuant pilote Stringfellow Hawke n'est hélas plus que l'ombre de lui-même. En 2012, ce dernier a en effet été amputé d'une partie de sa jambe droite, suite à une septicémie, conséquence de troubles artériels qui ont failli lui coûter la vie. Deux opérations seront nécessaires pour le sauver.

Dans l'article du National Enquirer, on apprend que Jan Michael Vincent vit désormais avec sa troisième femme, Anna, à Vicksburg, dans le Mississipi. Elle était à ses côtés lors de son amputation, tenant son masque à oxygène alors que le comédien souffrait le martyre... Aujourd'hui le couple est endetté à hauteur de 70 000 dollars, des impayés qui plombent leur quotidien. Et qui expliquent peut-être qu'ils aient accepté cet entretien, à la limite du soutenable...

Il nie ses problèmes avec l'alcool

Aujourd'hui équipé d'une prothèse, et se déplaçant à l'aide d'un déambulateur, le comédien semble avoir du mal à affronter ses vieux démons. "Vous avez eu de graves problèmes avec l'alcool ?", lui demande le journaliste du tabloïd, faisant référence à ses multiples arrestations et séjours en désintoxication à l'époque de sa gloire. "Non, non", lâche-t-il, évitant de regarder dans la caméra. "Ca faisait quoi d'être l'acteur le mieux payé de la télé ?", lui demande-t-on ensuite. Réponse évasive : "Je ne pense pas à ces choses", poursuit-il, absent.

Même chose lorsque l'intervieweur lui demande s'il est heureux d'avoir vécu jusqu'ici, réchappant notamment à un grave accident de voiture, en 1996. Suite à une intubation, ses cordes vocales seront durablement endommagées, ce qui explique sa voix caverneuse dans l'interview. "Je ne me suis jamais soucié de l'âge que j'avais... Je ne ressens pas d'émotion à ce sujet", dit-il, sans qu'on sache très bien s'il est bouleversé, ou simplement agacé par les questions...

EN SAVOIR + >> Retrouvez tous nos articles people

Lire et commenter