VIDÉO - "Je suis le Tupac Gay" : Jussie Smollet ironise après son agression homophobe

People
DirectLCI
RESILIENT - Victime d’une agression homophobe, mardi dernier dans les rues de Chicago, le chanteur et comédien américain Jussie Smollett est remonté sur scène, samedi en Californie. L’occasion de rassurer ses fans sur son état de santé. Et de se comparer, non sans humour, à une légende du rap…

Il va bien. Jussie Smollett, 36 ans, a fait sa première apparition publique ce samedi depuis l’agression dont il a été victime mardi dernier dans les rues de Chicago. Le comédien et chanteur vedette de la série musicale "Empire" s'est produit devant 400 personnes sur la scène du Troubadour, un célèbre club de West Hollywood, en Californie. S'il a interprété ses tubes, il en a profité pour évoquer avec franchise, et beaucoup d'émotion, l'affaire qui a fait la une des médias américains toute la semaine.


"Je devais être là ce soir pour vous, je ne peux pas laisser ces fils de p… l’emporter", a expliqué l’artiste à propos des deux hommes blancs qui après lui avoir  lancé des insultes homophobes, l’ont frappé avant de déverser sur lui une substance chimique inconnue. L’un d’eux aurait ensuite enroulé une corde autour de son cou avant de prendre la fuite. Une enquête a été ouverte par la police de Chicago qui en l’absence de témoins, étudiait ces derniers jours les images des caméras de vidéosurveillance du quartier.

Jussie Smollett, qui avait dénoncé son agression dans un communiqué publié vendredi dans le magazine "Essence", a tenu à préciser la nature de ses blessures, qui font l’objet de multiples rumeurs sur les réseaux sociaux. "J’ai été brutalisé, mais mes côtes n’ont pas été cassées", a-t-il expliqué. "Je suis allé chez le docteur immédiatement, je n’ai pas été hospitalisé. Mes médecins à Chicago et à L.A. m’ont dit que j’étais en mesure de me produire, mais m'on dit de faire attention, évidemment." 


"Plus important encore : j’ai riposté !", a lancé l’interprète de Jamal dans "Empire". "Je suis le Tupac gay", a-t-il ensuite ironisé sous les applaudissements de la foule, en référence au rappeur américain décédé en 1996, suite à une fusillade à Las Vegas. "Nous sommes fiers, nous sommes gays !", a renchéri l’artiste qui a rendu hommage quelques minutes plus tard à son compagnon qui l’a soutenu ces derniers jours : "Tout le monde devrait avoir la chance d’avoir un amour comme le sien."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter