VIDEO - Sonita, la rappeuse afghane qui s'engage contre les mariages forcés

VIDEO - Sonita, la rappeuse afghane qui s'engage contre les mariages forcés
People

MUSIQUE - Rappeuse d’origine afghane, Sonita Alizadeh a échappé, à 9 ans puis à 16 ans, à des mariages forcés. Pour dénoncer cette pratique encore très répandue, elle utilise le rap comme outil de protestation.

"Je n'ai que 15 ans et pourtant les hommes demandent à m'acheter". Dans sa première chanson, "Mariées à vendre", sortie en 2015, Sonita Alizadeh dénonce les mariages forcés. D'origine afghane, la jeune femme de 24 ans, a elle-même échappé à deux mariages forcés, lorsqu'elle avait 9 ans puis à 16 ans. 

Sonita Alizadeh passe toute son enfance en Afghanistan. Et c'est lors de l'invasion des Talibans que sa famille décide de fuir pour l'Iran alors qu'elle a 9 ans. Ses parents, qui lui avait organisé un mariage, sont donc contraints de l'annuler. 

C'est en Iran qu'elle se passionne pour le rap. Alors qu'elle travaille dans une salle de sport comme femme de ménage, elle  entend pour la première fois à la radio Eminem. Même si elle ne comprend pas les paroles, puisqu'elle ne parle pas encore anglais, la jeune femme devient fan du rappeur. Elle décide alors d'écrire ses propres morceaux en s'inspirant de ses expériences personnelles.

Sonita, le documentaire qui va la sauver

Même s'il est interdit de chanter pour une femme en Iran, Sonita Alizadeh décide de vendre ses textes en faisant du porte-à-porte. Elle va alors se faire remarquer pas une cinéaste iranienne, Rokhsareh Ghaem Maghami, qui va lui proposer de la suivre dans ses aventures. Et c'est pendant le tournage, que Sonita Alizadeh échappe de nouveau à un mariage forcé. Sa famille souhaite la vendre à un homme, pour financer la dote de la future épouse de son frère. 

Mais pour Rokhsareh Ghaem Maghami, il est impensable de laisser Sonita Alizadeh être mariée de force. Elle décide de donner de l'argent à la famille de la rappeuse, en échange de sa liberté. Après plusieurs mois de tournage, le documentaire Sonita voit le jour et c'est un succès. Il remporte le Prix du Jury et le Prix du Public pour un documentaire au festival du film de Sundance. 

Rappeuse, militante et future avocate

Les opportunités vont ensuite très vite s'enchainer pour la rappeuse. Elle sort son premier morceau, "Mariées à vendre". Quelques mois plus tard, elle va accepter une bourse d'études pour les États-Unis. Depuis Sonita Alizadeh vit à Washington où elle étudie le droit. Son but : devenir avocate en Afghanistan pour défendre les droits des femmes. 

En parallèle, elle parcourt le monde pour partager son expérience et continuer son combat contre les mariages forcés. Elle a annoncé, le 12 juillet dernier, sortir son premier album, en collaboration avec des rappeuses afghanes et iraniennes.  Sonita Alizadeh veut leur donner à elles aussi, l'opportunité de se faire connaître.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent