VIDÉO - Le cercueil bleu de Michou quitte son cabaret sous les applaudissements

VIDÉO - Le cercueil bleu de Michou quitte son cabaret sous les applaudissements

AU REVOIR - La journée d'hommage au fantasque "prince bleu" de Montmartre a débuté vendredi 31 janvier à l'endroit où tout a commencé. Des dizaines de badauds étaient présents pour accompagner le dernier voyage de Michel Catty de son vrai nom, décédé dimanche dernier à l'âge de 88 ans.

Du noir ? Très peu pour lui. Michou voyait la vie en bleu et avait passé le message. Telle était donc la couleur phare de la dernière journée d'hommage au "prince bleu" de Montmartre qui a débuté vendredi 31 janvier dans son célèbre cabaret de la rue des Martyrs, qu'il avait ouvert en 1956.

Des dizaines de badauds se sont rassemblés devant l'établissement, d'où est parti le corbillard bleu pour rejoindre l'église Saint-Jean de Montmartre où devaient être célébrés les obsèques de l'artiste. Son cercueil, aussi bleu que ses célèbres costumes, a été chaleureusement applaudi par la foule dès sa sortie du cabaret, comme en témoignent les images tournées par un journaliste de TF1.

Lire aussi

La foule était encore plus nombreuse quelques rues plus loin. Un portrait géant de Michou a même été déployé sur un carrousel. La Première dame Brigitte Macron, la comédienne Annie Duperey, les chanteurs Hervé Vilard et Jean-Jacques Debout, ainsi que l'ancien Premier ministre Alain Juppé figuraient parmi les personnes venues saluer une dernière fois la mémoire de l'artiste. 

Les élus du groupe "100% Paris", présidé par Pierre-Yves Bournazel, ont proposé "l'installation d'une statue à l'image de celle installée pou Dalida" et "la dénomination d'une rue en hommage à Michou" dans ce quartier qu'il a tant aimé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Après la forte mobilisation contre la loi "sécurité globale", le gouvernement sous pression

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Mort de Diego Maradona : son médecin, Leopoldo Luque, se dit responsable seulement de l'avoir aimé

EN DIRECT - Coronavirus : moins de 10.000 nouveaux cas recensés en 24 heures

Sans masque ni couvre-feu, le Nouvel An sera-t-il "super contaminant" ?

Lire et commenter