VIDÉO - Le coup de gueule de Slimane après un contrôle "au faciès" dans le train

DirectLCI
COLÈRE - Dans une séquence de plus de sept minutes publiée sur sa page Facebook, le vainqueur de la saison 5 de The Voice assure avoir été victime de "racisme ordinaire" de la part des forces de l'ordre, alors qu'il se trouvait à bord d'un Thalys ce lundi. Il explique que ton est monté avec les fonctionnaires lorsqu'il a demandé des explications.

"Un peu énervé et surtout triste." C'est face caméra, dans une vidéo postée sur son compte Facebook, que le chanteur Slimane a décidé de partager ce lundi cette ambivalence avec ses fans, après avoir été témoin et victime à la fois, dans le train, de pratiques devenues "trop banales", estime-t-il. "Je ne fais jamais ça, mais là..." introduit-il, avant de dérouler son récit, dans une séquence de plus de sept minutes qui comptabilisait mardi plus de 100.000 vues. "Je rentrais de Belgique […] J’étais dans le Thalys et il s’avère qu’il y a un contrôle du wagon. Tout le monde se fait contrôler, on nous demande nos pièces d’identité".  Mais l'interprète de "Paname" s'aperçoit qu'il est le seul concerné par un contrôle plus poussé, les fonctionnaires de police ayant conservé ses papiers, avant de s'isoler, pour des "vérifications supplémentaires". 


Et l'artiste, dont la famille est originaire du Nord de l'Algérie, de détailler : "Je réfléchis, puis regarde autour de moi et je me rends compte qu’il n’y a que des hommes d’une trentaine d’années d’apparence caucasienne et que je suis le seul avec un faciès et un nom à connotation musulmane". 

"Racisme du quotidien" et "ségrégation"

Sentant petit à petit la colère monter en lui comme il l'explique dans sa vidéo, Slimane décide de ne pas laisser passer ce qu'il qualifie de "racisme du quotidien" et de "ségrégation". C'est alors qu'il demande "avec beaucoup de gentillesse" des explications aux contrôleurs. "Il y en a un qui me répond qu’il y a des problèmes de fausses cartes d’identité en ce moment", rapporte-t-il, avant de poursuivre avec les propos d'un second, nettement plus remonté quant aux insinuations du chanteur. "Le policer commence à crier très fort. Je commence à élever la voix aussi. Je lui dis que j'ai juste demandé une explication, que je ne l'ai jamais traité de raciste mais que la situation pouvait me faire penser à du racisme et que je trouvais pas ça normal. Et la seule réponse de ces policiers a été, avec un tutoiement bien sûr : "Tu devrais te taire parce que sinon je vais te contrôler".

Pour conclure "son coup de gueule", Slimane explique que son intention n'est pas de "pointer du doigt la police française" mais "ce type de contrôle un peu abusif" qui se "produit plus souvent qu'on ne croit." Vainqueur de la saison 5 de The Voice, Slimane, 28 ans, a rejoint le jury de la version belge de l'émission. Il rentrait justement d'un tournage à Bruxelles lundi matin, quand a eu lieu l'épisode qui l'a visiblement heurté.

Plus d'articles

Sur le même sujet