VIDEO - Le prince William à la rescousse des pangolins

DirectLCI
NATURE - Le prince William est attendu ce jeudi 17 Novembre à Hanoï au chevet du pangolin, petit mammifère à écailles menacé d'extinction par le braconnage, victime de son succès sur les tables vietnamiennes et chinoises. Mais au Vietnam, au coeur du trafic, la riposte s'organise.

Ses écailles riches en kératine ont des vertus prétendument thérapeutiques et les Asiatiques raffolent de sa chair. Une malédiction pour le pangolin, victime d'un braconnage intense. Pour protéger le petit animal, une décision de l'ONU interdit désormais son commerce depuis septembre mais le braconnage se poursuit. Le Prince William, connu pour ses prises de position en faveur de la défense de la nature doit prendre la parole à une conférence internationale. 


Ce forum, d'une ampleur inédite pour le Vietnam, est organisé par le régime communiste, dont le pays est jusqu'ici plutôt connu pour être une plaque tournante du trafic d'espèces en voie de disparition, de l'ivoire d'éléphants aux cornes de rhinocéros.

Le pangolin, petit mammifère à écailles peu connu, se retrouve au coeur des débats après avoir obtenu en septembre la protection de la Convention internationale sur le commerce d'espèces sauvages menacées d'extinction (Cites), lors de sa dernière réunion, à Johannesbourg.


Il a gagné le titre peu envié de mammifère le plus victime de trafic au monde, avec environ un million de pangolins capturés ces dix dernières années dans les forêts d'Asie et d'Afrique, notamment à destination du marché asiatique, selon les estimations des défenseurs de l'environnement.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter