VIDÉO - "La tournée la plus ambitieuse de ma carrière" : Matt Pokora se livre sur son "Pyramide Tour" et sa rentrée chargée

People

INTERVIEW - L'interprète de Robin des bois dans la comédie musicale du même nom ajoute une nouvelle flèche à son arc en devenant ambassadeur d'une grande marque de rasoirs. L'occasion pour LCI d'emprunter une machine à remonter le temps pour décortiquer l'évolution de son look et l'interroger sur ses projets à venir, dont la naissance de son fils.

Un an qu'il prépare son retour sur scène. Après une retraite médiatique passée entre Paris, Strasbourg et Los Angeles, Matt Pokora retrouvera son public dans un mois pour son "Pyramide Tour". Fin août, Le chanteur de 33 ans s'est éclipsé du studio de la capitale où il répète sans relâche pour endosser un costume inédit, celui d'ambassadeur de Braun. Celui qui succède à Raphaël Varane en tant que VRP de la marque de rasoirs et de tondeuses nous reçoit dans un hôtel du très chic 8e arrondissement pour parler beauté et mode, mais pas que.

S'il se dit "preneur" pour designer son propre appareil en collaboration avec le géant allemand, Matt Pokora ne perd pas des yeux ses objectifs à venir. Sa prochaine tournée qu'il annonce comme "la plus ambitieuse de sa carrière", son premier grand rôle à la télévision aux côtés de Muriel Robin et son autre bébé, son fils, dont il a annoncé cet été l'arrivée prochaine avec sa compagne Christina Milian.

LCI : Votre premier single est sorti il y a tout juste 15 ans. Que penserait le Matt Pokora de "Showbiz" du Matt Pokora 2019 version "Pyramide" ?

Matt Pokora : Eh bien, je pense que si le Matt Pokora de 2004 me voyait avec un pantalon slim, il péterait un câble. C'est surtout ça la première chose qui le choquerait. Il dirait "Moi ? Je vais mettre des trucs fittés ? Mais t'es un ouf ! T'es un ouf ! Va me mettre un baggy tout de suite" (rires).

Avez-vous une icône mode, une personnalité dont vous vous inspirez ?

Mon inspiration peut venir souvent de films. Par exemple, j'ai adoré le look de Brad Pitt dans "Fight Club" avec son petit bouc, les chemises un peu façon hawaïenne avec des vierges dans le dos de Leonardo DiCaprio dans "Romeo + Juliette" de Baz Luhrmann. Ce sont des trucs qui peuvent me parler. J'aime aussi Lenny Kravitz, le côté chemise ouverte, les chaînes. Ce côté un peu sexy. J'aime bien les pantalons en cuir, le soir avec des bottines, je trouve ça classe, sexy et mec. Quand un mec s'habille comme ça, il fait encore plus mal qu'un mec dans un costard. Pharrell Williams pour le côté un peu urbain, les couleurs osées, les jeans, les associations de baskets. 

Remise en question, respect et humilité : les trois valeurs qu'il veut transmettre à son fils

Vous serez père d'un petit garçon dans les mois à venir. Quelles valeurs souhaitez-vous lui transmettre ?

Trois valeurs qui sont primordiales dans ma vie de tous les jours, dans mon métier : la remise en question, être capable d'avoir du recul sur soi ; respecter les gens, peu importe l'âge, le sexe, la religion, la place dans la société ; et l'humilité. Je pense qu'avec trois valeurs comme ça on peut aller loin dans la vie. Si je peux lui transmettre les gènes du sport, l'envie de faire du sport et de se dépenser, d'être compétiteur, je le ferai avec plaisir. Après, c'est à lui de sentir ce qu'il aura envie de faire.

Lire aussi

J'espère, une fois fois la tournée terminée, libérer du temps et être capable de tourner un ou deux films dans les mois et années à venir- Matt Pokora

Votre "Pyramide Tour" démarre dès le 5 octobre dans votre ville natale de Strasbourg et vient d'être prolongé jusqu'en 2020. Qu'allez-vous proposer au public ?

ça va être un gros show, à l'image de ce que j'aime. Comme je le dis depuis quelque temps, je ne sais pas combien de temps je vais être capable de performer à ce niveau-là physiquement. Parce que comme tous les grands sportifs, forcément, à un moment, on commence à sentir qu'on n'a plus autant de pêche sur la durée, qu'on a des douleurs, etc... C'est du sport de haut niveau ce que je fais. J'ai la chance d'avoir encore la forme donc je pense qu'en termes de performance physique, c'est peut-être la tournée la plus ambitieuse de ma carrière. Donc beaucoup de danse, des danseurs, des musiciens; une grande scène, des artifices, des effets visuels un peu dingues pour essayer d'en mettre plein les yeux aux spectateurs qui viennent nous voir, et en même temps avoir une belle communion avec eux.

L'ambiance sera-t-elle semblable au clip futuriste des "Planètes", le premier single de votre dernier album "Pyramide" ?

Visuellement parlant, "Les Planètes" est une influence de ce qui va se passer dans le concert. C'est aussi ce que j'ai montré dans le teaser à l'époque (en novembre 2018, ndlr). On va vraiment être sur un univers un peu science-fiction, entre "Blade Runner", "Tron" et "Stargate". C'est ce qui m'a inspiré pour l'identité visuelle de cet album et de cette tournée.

Voir aussi

Vous venez de terminer le tournage d'une fiction pour TF1 dans laquelle vous incarner le fils de Muriel Robin. Pas trop compliqué d'enfiler le costume de comédien ?

Pour moi, ça a vraiment été particulier. Déjà, je ne me suis pas coupé les cheveux pendant deux mois et demi, ce qui m'arrive rarement. J'ai laissé pousser la barbe, j'ai pris du poids mais ça, malgré moi pour le coup. C'était un peu particulier de me mettre dans la peau de quelqu'un d'autre. Mon personnage est assez taiseux dans le film et assez réservé, introverti. C'était un peu bizarre pour moi parce que je me suis rendu compte que pendant la période du tournage, je devenais comme lui. Je ne parlais pas beaucoup, j'étais super calme. C'était la première fois qu'un personnage déteignait un peu sur ma personnalité. J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir et j'espère, une fois la tournée terminée, libérer du temps et être capable de tourner un ou deux films dans les mois et années à venir.

Comment s'est déroulée la collaboration avec Muriel Robin ?

On a eu une relation fusionnelle sur le tournage. On était comme mère et fils, c'était très intense. C'est quelqu'un qui compte beaucoup pour moi aujourd'hui et qui fera partie de ma vie. Elle m'a donné mes premières répliques dans mon métier de comédien et elle m'a mis dans les meilleures prédispositions. Je ne l'oublierai pas.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter