Meghan Markle se livre pour la première fois face caméra sur "l'épreuve" que lui font vivre les tabloïds

People

TÉMOIGNAGE - Cible d'une campagne de dénigrement menée par bon nombre de médias britanniques et utilisateurs de Twitter, la duchesse de Sussex confesse ne pas aller bien dans une interview qui sera diffusée dimanche 20 octobre sur la chaîne anglaise ITV.

Elle se frotte à la presse à scandale depuis qu'elle a débuté son métier d'actrice. Mais les attaques que subit Meghan Markle depuis l'officialisation de sa relation avec le prince Harry sont bien plus fortes que ce que l'ancienne star de "Suits" avait pu connaître jusque-là. Épiée, vilipendée pour chacun de ses gestes, de ses discours ou de ses tenues, la duchesse de Sussex est la cible des tabloïds britanniques et de certains acharnés de la famille royale, comme l'a pu l'être Kate Middleton aux prémices de sa relation avec le prince William.

Sauf que la situation dure pour l'Américaine qui, malgré son mariage avec le prince Harry et la naissance de leur fils Archie en mai dernier, continue à essuyer les critiques et se retrouve régulièrement au cœur de fausses informations. Une atmosphère insupportable pour son époux, qui s'est fendu début octobre d'un rare communiqué dans lequel il a annoncé porter plainte contre le "Mail on Sunday" et sa maison-mère, "Associated Newspapers", après la publication d'une lettre privée que la jeune femme aurait envoyée à son père.

Voir aussi

"Ma plus grande peur est que l’histoire se répète. J’ai vu ce qui se passe lorsque quelqu’un que j’aime est commercialisé au point de ne plus être traité ou perçu comme une vraie personne. J’ai perdu ma mère et je vois maintenant ma femme devenir la proie des mêmes forces. C’est un jeu pour ces médias en particulier, un jeu auquel nous avons refusé de jouer depuis le début. J’ai été témoin silencieux de ses souffrances privées pendant trop longtemps. Prendre du recul et ne rien faire serait en contradiction avec tout ce en quoi nous croyons", avait déclaré le prince Harry en évoquant le souvenir de sa défunte mère Diana. Cette semaine, le jeune père a craqué en public au moment d'évoquer la grossesse de son femme. Un signe de la fébrilité qui touche les deux époux.

Merci de me demander si je vais bien parce que peu de personnes l'ont fait- Meghan Markle sur ITV

C'est cette fois au tour de Meghan Markle d'évoquer son état d'esprit. Dans une interview accordée à la chaîne anglaise ITV, qui sera diffusée dimanche 20 octobre, elle revient sur les propos de sa moitié. "Je ne sais pas quel a été l'impact sur votre santé physique et mentale de toute cette pression que vous ressentez", commence le journaliste Tom Bradby. La duchesse prend une pause, souffle puis répond : "Je dirais... Ecoutez, chaque femme, en particulier pendant la grossesse, est très vulnérable. Donc tout ça n'a rendu la situation que plus éprouvante". 

"Puis quand vous avez un nouveau-né, vous savez... Et en particulier en tant que femme, c'est vraiment... C'est beaucoup. Donc ajoutez ça au fait d'essayer d'être une nouvelle mère ou d'essayer d'être une nouvelle épouse , c'est hum...", poursuit-elle, marquant une nouvelle pause. Visiblement très émue, elle remercie le journaliste de lui avoir demandé si elle allait bien. "Car peu de personnes l'ont fait", reconnaît-elle. "Mais c'est quelque chose de très réel à vivre en coulisses", ajoute-t-elle. "Serait-il juste de dire que vous n'allez pas vraiment bien ? Tout cela a-t-il été une épreuve ?", insiste son interlocuteur. "Oui", lâche-t-elle, les yeux humides. Et le regard immensément triste.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter