VIDEO - Miss France 2017 : un accueil de reine pour son retour en Guyane

People

Toute L'info sur

Maëva Coucke sacrée Miss France 2018

WELCOME HOME - Ils étaient venus nombreux, lundi après-midi, à Cayenne pour la voir fouler le sol guyanais pour la première fois depuis son sacre. Alicia Aylies, accompagnée de Sylvie Tellier, n'a pu retenir quelques larmes.

Près de 10 heures de vol n'ont pas suffi à lui enlever son sourire. Car si une Miss se doit d'avoir le smile en toute circonstance, c'est d'autant plus vrai quand elle retrouve sa région natale quelques semaines après son sacre. Alicia Aylies est revenue en Guyane, lundi, avec sa couronne et son écharpe de Miss France 2017. Et c'est peu dire que son arrivée était attendue. A peine descendue de l'avion à Cayenne, la jeune femme de 18 ans a été accueillie par le maire de Matoury, la commune où elle vivait avant d'être élue nouvelle reine de beauté des Français. La première, faut-il le rappeler, pour la Guyane.

Les caméras de Guyane 1ere ont suivi Miss France, accompagnée de Sylvie Tellier, de la passerelle jusqu'à la rencontre avec le public. Pendant quinze minutes, les bisous et les félicitations s'enchaînent. "Je suis très contente d'être arrivée, enfin ! C'est vrai qu'il fait un peu froid là-bas. La température ici nous ravit un peu tous. Enfin je vais pouvoir fêter ce moment avec vous", a-t-elle lancé à la journaliste qui l'interrogeait. Au fur et à mesure que le duo s'avance, les applaudissements se font plus chaleureux.Les larmes montent au moment des retrouvailles avec le Comité Miss Guyane et sa première dauphine à l'élection régionale, Ruth Briquet.

A sa sortie de l'aéroport, les "Alicia ! Alicia !" s'élèvent depuis la foule venue nombreuse. La jeune femme a d'ailleurs eu un peu de mal à rejoindre sa voiture. Après une parade dans les rues de Cayenne, elle a participé à une grande soirée de remerciements à laquelle le public avait répondu présent en masse, selon Guyane 1ere. Le programme de ses trois prochains jours s'annonce chargé. Ce mardi, elle voyagera notamment en hélicoptère pour se rendre à Saint-Laurent du Maroni, à Maripasoula et dans le village amérindien de Camopi. Au menu également : une rencontre avec de jeunes escrimeurs, une visite du centre spatial de Kourou. Et, on l'espère, quelques moments avec ses proches.

Voir aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter