VIDÉO - Line Renaud, présidente du jury de Miss France 2019 : "Les Miss ‘Sois belle et tais-toi’, c’est terminé !"

VIDÉO - Line Renaud, présidente du jury de Miss France 2019 : "Les Miss ‘Sois belle et tais-toi’, c’est terminé !"
People

ICÔNE - Légende vivante du music-hall et femme engagée, Line Renaud va endosser un costume d'importance ce samedi 15 décembre dans son Nord natal. LCI s'est entretenu avec celle qui sera chargée de présider l'élection de la prochaine reine de beauté des Français.

Dix ans tout juste. Il y a dix ans, Line Renaud était déjà la présidente du jury qui allait sacrer Chloé Mortaud Miss France 2009. Un rôle qu'elle reprendra avec grand plaisir ce samedi 15 décembre à Lille, avec un peu moins de pression. Car depuis l'élection de Miss France 2010, les téléspectateurs sont les seuls capables de voter pour la grande gagnante. C'est dans les coulisses du 13H de TF1, où elle venait d'être interviewée aux côtés de Sylvie Tellier et des 30 Miss régionales de la promotion 2019, que nous l'avons rencontrée fin novembre.

D'une voix douce, Line Renaud nous détaille les qualités qu'elle veut rencontrer chez une Miss France. Elle se souvient avec humour de sa jeunesse et se questionne. Aurait-elle pu participer à un tel concours ? Pas sûr. Elle loue, enfin, son amour inconditionnel pour sa région du Nord dans laquelle se tiendra la cérémonie. Elle dit sa fierté, aussi, pour les Ch'tis d'avoir été représentés par Camille Cerf, Iris Mittenaere et Maëva Coucke. Un sentiment qu'elle partagera encore avec bon nombre de Français ce samedi.

Lire aussi

Mes années Las Vegas, de Line Renaud. Disponible aux éditions de La Martinière.

Toute l'info sur

Miss France 2019 : le sacre de Vaimalama Chaves, Miss Tahiti

News, photos, vidéos... Retrouvez toutes les informations sur l'élection de Miss France 2019 dans notre dossier spécial et sur le site officiel de Miss France sur MYTF1.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le gouvernement envisage des mesures de durcissement nationales "dans les jours à venir"

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

"Trop risqué", des médecins mettent en garde contre les conséquences d'un éventuel reconfinement

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent