VIDÉO - Miss France 2019 : on a assisté au dévoilement de sa couronne (et on a tenté d'en percer les secrets)

People
THE CROWN - C'est l'un des objets emblématiques de Miss France. A un peu plus d'un mois de l'élection de celle qui lui succédera, Maëva Coucke a présenté ce lundi le fameux bijou. L'occasion pour LCI de s'entretenir avec sa conceptrice.

Le décompte s'affiche à l'écran. Plus que dix secondes avant que la nouvelle couronne ne soit présentée. C'est Maëva Coucke, Miss France 2018, qui est chargée de soulever le drap recouvrant le bijou spécialement conçu pour celle qui prendra sa suite le 15 décembre à Lille. "Je suis un peu jalouse", lance-t-elle en le regardant, alors que la tour Eiffel s'illumine dans son dos.  À ses côtés se tient une femme discrète aux longs cheveux blonds. Sans elle, pas de couronne. Chef de projet chez Julien d'Orcel, qui accompagne l'Organisation Miss France depuis maintenant dix ans, Lise Couthier a travaillé sur les cinq dernières. Celle-ci incluse, donc.

Nom de sa nouvelle création ? "Couleurs du temps". "Avec un s", nous précise Lise Couthier, car le modèle 2019 "a la particularité d'avoir deux couleurs, bleu saphir et bleu turquoise". "On est sur des formes plutôt géométriques qui sont adoucies ensuite par des formes de pierres rondes ou en taille de poire. On s'est inspiré du ciel et du temps qui passe", tout en souhaitant mêler "sobriété et haute joaillerie". La couronne brille. Beaucoup. La faute aux 1228 pierres dont elle est sertie. Alors forcément, un tel travail d'orfèvre réclame de la patience. Et de la main d'œuvre.

Entre 8 et 10 personnes mobilisées pendant 11 mois

Entre huit et dix personnes sont mobilisées pendant onze mois pour donner naissance à l'emblème des Miss. "Il y a beaucoup d'étapes entre la première idée et la présentation de la couronne. Il y a d'abord des croquis, des dessins qui sont plus ou moins finalisés. Le maquettiste entre en piste, puis vient le travail du moule, celui du sertissage, le polissage", énumère Lise Couthier. Le tout toujours en étroite collaboration avec l'Organisation Miss France, "pour valider le concept, les motifs, le choix de couleurs". "On ne travaille pas dans notre coin, ils sont toujours avec nous sur la réalisation", assure-t-elle.

Les réponses se font plus courtes quand il s'agit de donner une estimation du prix de la couronne. "Je l'ai mais je ne pourrai pas en parler. C'est comme le lieu où elle est fabriquée, tout ça est secret", glisse sa conceptrice. A peine apprend-on que le bijou fera le déplacement dans le Nord dans un objet "plus glamour qu'une mallette", qui disposera de sa sécurité dédiée. Une seule certitude : elle sera, dans la nuit du 15 au 16 décembre, posée sur la tête de la nouvelle reine de beauté des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Miss France 2019 : qui succédera à Maëva Coucke ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter