RÉCIT - 6 décembre 2017 : le jour où la France s'est réveillée sans Johnny

DEUIL - Du communiqué poignant de Laeticia Hallyday au texte-hommage du président Macron en passant par les fans endeuillés devant la maison de Marnes-la-Coquette où le rocker est décédé, retour sur cette journée pendant laquelle la France appris la disparition de Johnny Hallyday.

Le monument du rock français s'est éteint dans la nuit de mardi à mercredi. Johnny Hallyday, chanteur aux 100 millions d'albums vendus en près de 60 ans, souffrait d'un cancer du poumon qui l'a emporté à 74 ans. De l'annonce de sa disparition, à l'aube ce 6 décembre 2017, aux rassemblements de fans, en passant par les innombrables hommages, la journée a été riche en émotions. 

2h34, le message bouleversant de Laeticia Hallyday

Laeticia Hallyday annonce le décès de Johnny dans un communiqué. "Johnny Hallyday est parti. J'écris ces mots sans y croire. Et pourtant c'est bien cela. Mon homme n'est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité", écrit-elle.

Macron lui rend hommage en citant ses chansons

Le président Macron, prévenu très tôt du décès de l'artiste, publie un communiqué d'hommage affirmant qu'on a "tous en nous quelque chose" de ce chanteur qui "appartient aujourd’hui pleinement à l’histoire de la chanson française". Il y glisse une vingtaine de références aux chansons de Johnny Hallyday ou interprétées par l'artiste. 


Au cours de la journée, le Président, en déplacement en Algérie, a tenu à s'exprimer de vive voix : "C'est la perte, non seulement d'une star, mais d'un être qui était devenu familier". Pour lui, Johnny Hallyday fait partie des "héros français".

En vidéo

Décès de Johnny Hallyday : Emmanuel Macron salue un "héros français" qu'on croyait "invincible"

La douleur des proches de l'artiste

Laura Smet et David Hallyday, les deux premiers enfants de Johnny Hallyday, ont fait part de leur peine dans un communiqué commun : "Aujourd'hui nous avons perdu notre père. Notre douleur est immense. Merci du soutien que vous nous apportez et de vos messages, qui nous touchent et qui comptent énormément pour nous".  Sylvie Vartan, la mère de David Hallyday, a elle aussi exprimé sa douleur : "J'ai perdu l'amour de ma jeunesse et rien ne pourra jamais le remplacer". Tout comme Nathalie Baye, la mère de Laura Smet, qui a fait part de son "immense chagrin". 

Le cercle amical a aussi multiplié les hommages. A commencer par Eddy Mitchell qui a déclaré à l'AFP : "J’ai perdu plus qu’un ami, j’ai perdu mon frère" ou encore Line Renaud, sa marraine dans le métier, qui a peiné à contenir sa tristesse sur LCI pour évoquer cette perte  : "On est K.O., on est dans la douleur. Et je ne pensais pas que ça irait aussi vite. Johnny, on pense toujours que c’est un surhomme. Il nous a prouvé plus d’une fois qu’il a fait des miracles. A chaque fois, on pense qu’il va s’en sortir..."

En vidéo

L'hommage émouvant de Line Renaud à Johnny Hallyday

L'afflux des fans endeuillés devant la maison du chanteur

Les admirateurs en deuil mais aussi les journalistes ont afflué devant la maison de Marnes-la-Coquette, dans les Hauts-de-Seine, où vivait le rocker.  Sans oublier les visites des proches du chanteur venus se recueillir aux côtés de son épouse Laeticia. A Nice, à Villejuif (Val-de-Mrrne)et même à Bruxelles, partout ailleurs les rassemblements en son hommage se multiplient.  

Les réseaux sociaux ont été inondés de messages. A la mi-journée, "pas moins de 250.124 internautes se sont exprimés afin de rendre hommage à Johnny Hallyday sur les réseaux sociaux. 515.236 messages ont été postés depuis l'annonce officielle de sa mort, soit une moyenne de 73.605 messages par minute", selon les calculs de la société Visibrain, spécialisée dans la veille sur Internet. De son côté, le réseau Twitter a fait état de "près de 330.000 tweets" publiés sur sa plateforme entre l'annonce du décès du chanteur et la mi-journée.

En vidéo

UNE JOURNEE A MARNES-LA-COQUETTE

Le monde politique ne cache pas son émotion

A l'Assemblée nationale, les députés ont rendu à l'idole un vibrant hommage sous forme de standing ovation. "Mesdames et messieurs les députés, je sais exprimer votre sentiment en disant qu'à l'image des Françaises et des Français, nous avons tous quelque chose de Johnny Hallyday", a déclaré de Rugy devant l'hémicycle." Il est normal que l'émotion teinte les débats de cet hémicycle", a ajouté le Premier ministre, Edouard Philippe.


Sollicités pour rendre hommage à Johnny Hallyday, les responsables politiques ont livré leur palmarès personnel des meilleurs chansons du rockeur. Certains d'entre eux ont poussé la chansonnette, à l'instar de Sébastien Chenu ou Delphine Batho. D'autres ont t simplement préféré citer leur morceau préféré.

En vidéo

Quand les politiques chantent Johnny Hallyday

La presse américaine salue le "French Elvis"

L'annonce de la mort de Johnny Hallyday dépasse largement nos frontières. Angleterre, Etats-Unis, Suisse, Belgique... la presse du monde entier rend hommage au chanteur. 

Pour le New York Times, le magazine Variety et bien d'autres, ce monument de la chanson française n'est autre que le "French Elvis", l'Elvis Presley français. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Johnny Hallyday : la mort d'un géant

Plus d'articles

Sur le même sujet