Qui est Fabien Yoon, ce Français adulé en Corée ?

Qui est Fabien Yoon, ce Français adulé en Corée ?

PORTRAIT - Son nom ne vous dira rien mais c’est une véritable star de la télé en Corée du Sud : Fabien Yoon, Parisien de 33 ans, est une vedette au pays du matin calme. Rencontre.

"Il y a quinze ans, si on m’avait dit que je serais en Corée du Sud, comédien, à vivre la vie que je mène, je ne l’aurais pas cru", affirme Fabien Yoon, jeune parisien de 33 ans, au micro de TF1 dans le pays du matin calme. Soudain, le Français est encerclé par des adolescentes coréennes. Il s’arrête avec le sourire aux lèvres et se prête aux selfies avec ses fans. "C’est vrai qu’au début je me retournais pour savoir si c’était bien avec moi qu’ils voulaient prendre la photo et ça m’a fait un choc. Sensation très bizarre pour moi, pour mes amis aussi, pour ma famille qui se rendaient compte que des gens me connaissaient alors que j’étais un inconnu, ça me fait plaisir", sourit-il. 

Toute l'info sur

LE WE 20H

Pourtant, rien ne prédestinait Fabien à devenir une star. Avec la mort de son père à ses 19 ans et le départ de sa mère quelques semaines plus tard, la vie ne l’a pas épargné. Mais heureusement, le taekwondo l’a sauvé. "Toute l’énergie que je canalisais à l’intérieur de moi et que j’avais du mal à extérioriser, j’avais trouvé un moyen de l’extérioriser et ça, pour moi, c’était une révolution", explique-t-il dans le reportage en tête de cet article. 

Du commerce aux séries télé coréennes

Après des études de commerce, Fabien s’envole pour Séoul en 2007. Il s’intègre très vite dans cette nouvelle culture mais l’argent vient à lui manquer. Pour pouvoir rester plus longtemps, il se met à chercher un job. C’est alors qu’il décide de devenir mannequin et pose pour des photographes. Il se fait repérer rapidement et commence à tourner dans des pubs. Il enchaîne ensuite jours et nuits les plateaux télé pour parler de la culture française très appréciée en Corée. "Ça va à 100 à l’heure, c’est-à-dire qu'on dort très peu, on travaille tout le temps. Je pense que je ne serai jamais vraiment séparé de la Corée, j’aurai toujours quelque chose qui me lie à ce pays, c’est vraiment ancré en moi, dans ma culture", témoigne-t-il. 

Lire aussi

Sa notoriété le pousse à aller encore plus loin. Il décide de se mettre au théâtre et de passer des castings pour jouer dans les "dramas", séries TV que les Coréens adorent. "J’ai fait dans l’ordre des petits rôles, ensuite des rôles moyens et des plus grands rôles", explique-t-il. Désormais, il joue aussi les bénévoles dans des musées en Corée où il propose des visites aux touristes français. "Je me sentais en quelque sorte responsable d’enseigner les connaissances que j’avais sur la Corée aux autres Français parce que quand on connaît l’histoire de la Corée, on peut comprendre beaucoup plus pourquoi les Coréens agissent comme ça".     

Pour le jeune acteur, la Corée est désormais bel et bien son pays. "Avant quand je rentrais à Paris, j’avais l’impression de rentrer à la maison et maintenant quand je rentre en Corée, j’ai l’impression de rentrer chez moi, j’ai toute ma vie ici", conclut-il.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 21 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Rappel de nombreux lots de glaces en raison d'un pesticide cancérogène

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.