VIDEO - Regardez le discours de remerciements de George "Je suis Charlie" Clooney

People
BEAU GOSSE - George Clooney a livré un discours très touchant, hier, sur la scène des Golden Globes. Il a salué l'amour de sa vie, Amal, combien il était fier d'elle et puis a évoqué les marches républicaines à travers le monde.

La soirée des Golden Globes avait débuté par une petite vanne de Tina Fey et Amy Poehler au sujet du prix Cecil B. DeMille, qui allait être remis à George Clooney au cours de la soirée. Les deux maîtresses de cérémonie avait, durant leur petit sketch de début, raillé ce prix décerné à George Clooney pour l'ensemble de sa carrière.

EN SAVOIR +
>>
L'hommage des Golden Globes à Charlie Hebdo
>> L'appli "Je suis Charlie" déferle sur le monde
>>
Sur Twitter, Hollywood soutient Charlie

George et Amal se sont mariés cette année. Amal est une avocate des droits de l'Homme qui travaillait sur le dosser Enron, a été conseillère de Kofi Annan pour la Syrie et a été sélectionnée par la commission de l'ONU avec trois autres personnes pour enquêter sur les violations et crimes de guerre dans la bande de Gaza. Alors ce soir, son mari est récompensé pour l'ensemble de son oeuvre", avaient-elle lâché.

"Aujourd'hui était une journée extraordinaire, il y avait des millions de personnes dans la rue"

Une petite phrase qui a beaucoup fait rire l'assemblée. Et dans la droite ligne de cette petite blague, George Clooney, au moment de recevoir son prix est, lui aussi, allé de sa petite blague avant de proclamer que lui aussi était "Charlie". "Je peux dire que l'année a été assez bonne de mon côté. Ecoutez, c'est très émouvant de trouver l'amour de sa vie, lorsque vous l'avez attendu toute votre vie et que votre vie a commencé, il y a 53 ans", a déclaré l'acteur avant de poursuivre. "Amal, peu importe l'alchimie qui nous as réuni, je ne pourrais être plus fier d'être ton mari", a-t-il dit.

Puis il a poursuivi : "aujourd'hui était une journée extraordinaire, il y avait des millions de personnes dans la rue pas seulement à Paris mais aussi dans le monde entier. Ils était musulmans, chrétiens, juifs. Le monde entier défilait non pas pour protester mais pour supporter l'idée que nous ne marcherons plus dans la peur. Nous ne ferons pas cela... Alors "Je suis Charlie".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter