VIDÉO - Son film "Les invisibles" raconte le combat de femmes SDF : l'enfer de la rue, Corinne Masiero l'a elle-même connu

People

Toute L'info sur

Sept à huit

TÉMOIGNAGE - L'actrice Corinne Masiero, à l'affiche du film "Les invisibles" qui sort ce mercredi, a raconté dimanche dans "Sept à Huit" l'épreuve de la vie dans la rue, où elle a connu la prostitution.

Avant de devenir comédienne, Corinne Masiero, à l'affiche ce mercredi du film "Les invisibles", qui met en lumière les femmes SDF, a vécu une descente aux enfers. La rue, la drogue et la prostitution. Des épreuves qu'elle a racontées dans un entretien accordé à l'émission "Sept à Huit" diffusée sur TF1 dimanche 9 janvier. L'héroïne, sa "compagne de route", comme une rébellion. Un poste de femme de ménage. Et la vie, qui la pousse à l'irréparable pour survivre. "Je gardais des gosses pour gagner de quoi payer certaines choses, ajoute celle que le grand public connaît sous le nom de Capitaine Marleau. Ou je vendais mon cul."

Cela, sa famille n'en saura jamais rien. "Les gens qui me fréquentaient, les hommes avec qui je vivais, ma famille, ne se doutaient pas de ce que je pouvais faire. Il faut le dire, j'avais honte."

Lire aussi

En vidéo

VIDÉO - La Bio Express : Corinne Masiero

Ce qui l'a sauvée ? Le théâtre. "Je me suis retrouvée sur un plateau par hasard, a-t-elle raconté. J'étais venue donner un coup de main à des potes et puis, la metteure en scène nous a dit de participer. On se prend au jeu, c'est amusant. Quand l'exercice a été terminé, j'ai dit, c'est ça que je veux faire." Malgré le succès, Corinne Masiero reste la même. Elle vit dans un quartier populaire de Roubaix, dans les Hauts-de-France, avec son époux, rencontré seize ans plus tôt. "On devrait apprendre aux mômes à se révolter", conclut Corinne Masiero.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter