Faute biélorusse et "erreur humaine" : pourquoi Bilal Hassani chute à la 16e place de l'Eurovision

People

MAUVAIS CALCULS - L'Edition 2019 de l'Eurovision a été marquée par plusieurs dysfonctionnements, qui ont conduit les organisateurs à modifier le palmarès, au détriment de Bilal Hassani. On vous explique.

C'est une succession de couacs inédits qui a marqué cet Eurovision 2019... Le Néerlandais Duncan Laurence reste le grand gagnant de cette 64 ème édition du concours et le podium ne change pas, mais le reste du palmarès a été chamboulé pour plusieurs pays. C'est le cas pour la France avec Bilal Hassani, qui perd 2 places et se retrouve 16e. 

Comment la comptabilisation des points a-t-elle pu être faussée ? Tout commence avec une faute du jury de la Biélorussie  pendant les premières demi-finales en milieu de semaine dernière. Alors que le règlement l'interdit, ses membres ont révélé publiquement leurs préférences et leurs votes. Ils ont donc immédiatement été démis de leur fonction. 

Résultat, avec un pays en moins, les organisateurs ont été obligés de revoir la distribution des points en se lançant dans d'habiles calculs. 

Lire aussi

Lors de la finale ainsi, le jury biélorusse a été remplacé par un algorithme calculant un "Top 10",  élaboré en se basant sur les résultats des pays aux tendances de votes similaires à celles de la Biélorussie. Et c'est à ce moment-là qu'une erreur de manipulation est intervenue : les points ainsi calculés ont été distribués aux 10 derniers pays du classement, et non aux 10 premiers... Les  organisateurs ne se sont pas rendus compte de la faute, mais le classement improbable n'est pas passé inaperçu aux yeux des internautes. 

"Les gars, j'étais entrain d'analyser les résultats de la soirée de l'Eurovision et je pense que j'ai trouvé comme le (très bizarre) résultat du jury de Biélorussie a été calculé !", a ainsi posté dès dimanche sur Twitter "Bruno", révélant un tableau créé par ses soins mettant en évidence la fameuse faute de redistribution.

Dans un communiqué publié ce jeudi, l'organisation du concours reconnaît "une erreur humaine" et regrette que celle-ci n"'ait pas été identifiée plus tôt". Les responsables assurent également que tout sera mis en oeuvre pour que ce type de scénario ne se reproduise pas lors des prochaines éditions... 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter