VIDEO - Ses amours, sa vie... les confessions exclusives de Mick Jagger

People
DirectLCI
SEPT A HUIT - Mick Jagger a accordé sa seule interview TV à Thierry Demaizière dans l'émission Sept à Huit rediffusée ce dimanche sur TF1. L’occasion pour la légende du rock’n’roll de revenir sur sa carrière, ses inspirations… mais aussi de rectifier certaines idées reçues à son sujet.

"Je ne suis pas un mythe, je suis un homme comme les autres !" . En regardant la simplicité de l’entretien de Mick Jagger dans l'émission Sept à Huit sur TF1, en écoutant  les rires presque enfantins du chanteur et en découvrant l’humilité dont il fait preuve, on pourrait presque le prendre au mot. Mais ce serait alors faire fi de la légende, du symbole même que représentent les Rolling Stones et leur chanteur, star mondiale. Malgré ses rides et un corps qui, il l’avoue lui-même, lui rappelle parfois son âge réel, l’idole des seventies reste cet éternel gamin de 20 ans. Ce garçon insouciant qui, avec Keith Richards, Ronnie Wood et Charlie Watts, a marqué l'histoire du rock de manière indélébile. Une silhouette androgyne jamais démodée. Les déhanchés les plus sexys de la planète.

En vidéo

JT WE - Mick Jagger, 50 ans de célébrité : "Être vedette, ce n’est pas pour les gens timides"

Le showbizz est une illusion. Mick Jagger

Mick Jagger, le gosse du Kent devenu sex-symbol, a vécu mille vies. Il s’est plongé à corps perdu dans le rock’n’roll et ses excès et fait sienne l’insolence des années 70. Il aurait pu tomber de nombreuses fois, être englouti par les ravages de la drogue comme nombre de ses congénères. Pourtant, après plus de 40 ans de carrière, il semble conserver cette incroyable jeunesse dans la vie et sur scène. Flatté, Mick Jagger sourit mais rectifie, faisant ainsi preuve d’une lucidité insoupçonnée : "C’est une illusion ! Le showbizz est une illusion !" 


D’ailleurs, Mick Jagger l’avoue lui-même : l’anathème "sexe, drogue et rock’n’roll" ne fait plus partie de son mode de vie depuis bien longtemps. A son âge et avec de tels écarts, il ne pourrait pas assurer les shows grandioses qu’il continue de donner à travers le monde avec ses trois acolytes de toujours Keith Richards, Ronnie Wood et Charlie Watts. Leur seul secret reste le plaisir, la joie de se retrouver ensemble sur scène. Là où bien des groupes se sont séparés, les quatre Londoniens semblent toujours avoir autant de plaisir à se retrouver.

Elvis est le plus grand (...) ! Après lui, il n’y a rien eu d’autre de comparable avant les BeatlesMick Jagger

Au fil des années, on a raconté bien des choses sur les Rolling Stones, sur leur style, leurs inspirations. Certaines choses  sont vraies et d’autres souvent romancées. C’est sans doute ainsi que se créent les mythes. Comme quand on prête au chanteur plus de 4000 conquêtes. "C’est stupide !", commente-t-il dans un éclat de rire, préférant toutefois ne pas s’avancer sur un autre nombre. Quant à son jeu de scène qui aurait été inspiré par Marilyn Monroe, Mick Jagger corrige : "Non pas du tout !" Il confirme toutefois avoir piqué quelques trucs à Tina Turner et son énergie phénoménale sur scène. Cependant ses véritables influences, elles sont à chercher du côté de Little Richard et de James Brown. Encore des légendes…


Mais quand Thierry Demaizière affirme que Mick Jagger sera sans doute dans bien des siècles l’image, l’icône même, de la rock star, celui qui est auteur-compositeur-interprète tente de tempérer un peu l’éloge : "Si vous voulez mais il y en a d’autres, beaucoup d’autres ! Les plus grands sont morts. Elvis est le plus grand parce qu’il est l’un des premiers qui a établi le style, la danse, l’attitude. Après lui, il n’y a rien eu de comparable avant les Beatles. Ce sont des gens comme ça qui ont inventé quelque chose et ont ouvert les portes aux autres."

En vidéo

Sept à huit : Tina Turner, James Brown, Mick Jagger se confie sur ceux qui l'ont inspiré

Le blues, c'est l'éternité !Mick Jagger

Pour le 26e album Blue and Lonesome qui vient de sortir, les Rolling Stones sont revenus aux origines du rock’n’roll, aux premières amours de Mick Jagger, à savoir le blues. "Quand j’étais ado, j’aimais toutes les musiques, la pop, le rock, le jazz… Mais le blues, c’est quelque chose de plus profond. Le blues, c’est l’éternité," confie-t-il. Un retour aux sources pour le groupe mythique qui rêve peut-être d’accéder ainsi à immortalité, si ce n’est déjà fait…

En vidéo

Cuba : concert historique pour les Rolling Stones

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Sept à huit

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter