VIDÉO - Sages comme des images : la princesse Charlotte et le prince George font leur première rentrée commune

People

BACK TO SCHOOL - Les aînés de Kate Middleton et du prince William ont repris le chemin de l'école ce jeudi 5 septembre. C'est à quatre qu'ils sont arrivés à Thomas's Battersea, dans le sud de Londres, où la fillette rejoint cette année son grand frère.

On l'a connue plus taquine avec les photographes. Comme lors du baptême de son frère le prince Louis, quand elle leur a rappelé qu'ils ne pouvaient pas venir à la réception. Ou comme cet été, lorsqu'elle leur a offert son plus beau tirage de langue en marge d'une sortie familiale. La princesse Charlotte était aussi timide que tous les enfants qui effectuent leur première rentrée scolaire au moment d'entrer dans la cour de l'école Thomas's Battersea, dans le sud de Londres, ce jeudi matin.

La fillette de 4 ans était bien accrochée à la main de sa mère Kate Middleton tandis que son aîné le prince George tenait celle du prince William. C'est déjà la troisième fois que le petit garçon est suivi de près pour son premier jour de classe. Comme les années précédentes, la famille a été accueillie par la directrice de l'établissement, Helen Haslem, qui a serré la main des deux enfants. Rappelons que la duchesse de Cambridge avait raté les premiers pas d'écolier de son aîné, retenue chez elle par des nausées alors qu'elle était enceinte de son troisième enfant.

Voir aussi

"Premier jour, très excité", a lancé le prince William à la directrice, sans que l'on sache trop s'il parlait de sa fille - très occupée à jouer avec sa queue de cheval -, de son fils ou des deux bambins qui se retrouvent pour la première fois à l'école ensemble. Selon le DailyMail, la princesse Charlotte sera dans une classe de 21 élèves et commencera par ne faire que des demi-journées. Le tabloïd ne se prive pas de rappeler qu'une année dans cet établissement londonien coûte 6429 pounds par enfant, soit 7148 euros, et que les parents bénéficient d'une ristourne de 2% pour leur second enfant. Il n'y a pas de petites économies, même quand on est membre de la famille royale britannique. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter