VIDÉO - Scarlett Johansson ridiculise Ivanka Trump dans le "Saturday Night Live"

People
FAKE AD - A l'animation de l'émission culte à sketchs samedi soir, l'actrice américaine s'est glissée dans la peau de la First Daughter dans une parodie savoureuse de publicité pour parfum mettant en cause le féminisme de la fille du président américain. Avec une apparition clin d'oeil du faux Donald Trump interprété par Alec Baldwin.

C'est le sketch dont tout Internet parle ce dimanche matin. Comme tous les samedis (ou la plupart), la famille Trump en a pris pour son grade en direct sur NBC dans le "Saturday Night Live". Mais, une fois n'est pas coutume, ce n'est pas Donald - ou Melania, Eric ou Donald Jr - mais sa fille Ivanka qui était ciblée. Dans le rôle de la "First Daughter" ? La célèbre Scarlett Johansson, qui animait l'émission. Robe pailletée, qui rappelle celle que portait la fille du président dans l'un des post Instagram polémiques, et cheveux blonds lissés, l'actrice américaine fait une entrée remarquée dans une soirée type cocktail.

"Tous les hommes connaissent son nom, toutes les femmes connaissent son visage. Quand elle entre dans une pièce, tous les regards sont braqués sur elle. Elle est... Ivanka", lance une voix off tout aussi lascive que la démarche de Scarlett Johansson. "Une femme comme elle mérite d’avoir son propre parfum. Parce qu’elle est belle, a du pouvoir, elle est…Complice", poursuit la voix off en donnant le nom du parfum, provoquant ces rires enregistrés indissociables des sitcoms US. Un clin d'oeil appuyé aux nombreux produits vendus sous la marque Ivanka Trump et boycottés par de grands magasins en signe de protestation.

Complice, le parfum pour les femmes qui pourraient arrêter tout ça mais ne le feront pasLes auteurs de SNL

Bouche en cul de poule, sourire forcé, démarche assurée, l'actrice use de toutes les mimiques possibles dans ce sketch d'1min40. "C’est une femme qui sait ce qu’elle veut et elle sait ce qu’elle fait. Elle ne recherche pas la lumière mais on la voit. Oh oui, on la voit", entend-t-on alors que le reflet du Donald Trump apparaît dans le miroir devant lequel Ivanka-Scarlett se redonne un coup de rouge à lèvres.

Au-delà de l'apparence, c'est l'image de la femme qu'elle renvoie et son hypocrisie qui sont subtilement critiquées. "C'est une féministe, une militante, une championne pour les femmes. Mais comment ? Elle est loyale, dévouée mais aurait sans doute pu intervenir au moment du truc du bus d'Access Hollywood", ajoute la voix off en évoquant la séquence filmée dans laquelle Donald Trump incitait à "attraper les femmes par la chatte" - "grab them by the pussy". "Complice, le parfum pour les femmes qui pourraient arrêter tout ça mais ne le feront pas", conclut la séquence en précisant que la version homme existe également sous le nom "Jared". Soit le prénom de monsieur Ivanka Trump, l'un des conseillers spéciaux du président Trump. Un népotisme assumé avec lequel les auteurs du SNL se sont régalés.

En vidéo

Une enseigne refuse de vendre la marque d’Ivanka Trump, son père s’insurge

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter