Iris Mittenaere se livre dans "Toujours y croire" : "J'ai eu l'impression d'avoir perdu mon identité"

Iris Mittenaere se livre dans "Toujours y croire" : "J'ai eu l'impression d'avoir perdu mon identité"

INTERVIEW – Couronnée Miss France en 2016 puis Miss Univers l'année suivante, Iris Mittenaere publie un livre qui retrace son incroyable parcours. Biographie doublée de conseils de beauté et de bien-être, "Toujours y croire" nous permet de découvrir la belle Lilloise sous un nouveau jour. Rencontre.

A 25 ans, elle a déjà vécu plusieurs vies. Miss France à 22 ans, puis Miss Univers à 24 ans, Iris Mittenaere publie "Toujours y croire" (Harper Collins), un livre qui retrace son parcours hors du commun. Ou comment  une jeune fille timide et moquée par ses camarades de classe qui la surnommaient "pique à brochette" est devenue un modèle pour des milliers de jeunes filles.

Le sourire aux lèvres malgré la fatigue due aux répétitions de "Danse avec les Stars" où elle cartonne toutes les semaines, la belle Lilloise nous dit tout  sur ce livre à mi-chemin entre l'autobiographie et le livre de conseils. Beauté, santé, bien-être physique et mental, elle nous livre tous ses petits secrets. 

Toute l'info sur

Iris Mittenaere sacrée Miss Univers 2017

"A la fin de mon année de Miss Univers j'ai eu envie d'écrire ce livre car j'avais besoin de faire un point sur tout ce qui s'était passé", nous confie Iris. "J'ai eu énormément de demandes de personnes qui voulaient aussi des conseils puisque j'étais quelqu'un qui n'avait pas beaucoup confiance en soi et j'en ai gagné énormément à travers mon parcours." 

Le monde des Miss ce n'est pas évident car on n'a pas le droit de dire ce qu'on veut- Iris Mittenaere

Si son destin fait rêver, "Lille, Paris, New York, j'ai vécu plein de choses", Iris lève également le voile sur les coulisses et l'envers du décor, pas toujours très reluisant des concours de beauté. Coups bas entre Miss, fatigue constante, critiques sur les réseaux sociaux, harcèlement des paparazzis, ou encore l'impression de ne plus totalement s'appartenir, elle n'occulte rien.

Lire aussi

"Evidemment, on  vit des choses extraordinaires mais on s'est battues pour en arriver là. Le monde des Miss ce n'est pas évident car on n'a pas le droit de dire ce qu'on veut, on n'est pas toujours  au top de notre forme et on doit quand même passer 3 heures à faire des photos. Oui c'était un rêve mais je n'étais pas pleinement moi-même. J'ai eu l'impression de perdre mon identité et je l'ai pleinement retrouvé après ces deux années de Miss".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Portugal-France : les Bleus qualifiés, ils affronteront la Suisse en 8e de finale

Impôt sur les successions, retraite à points, tarification du carbone... Les propositions phares du rapport remis à Macron pour l'après-Covid

Covid-19 : que sait-on du nouveau variant Delta Plus découvert en Inde ?

Explosion du variant Delta malgré une vaccination massive : que nous disent les chiffres au Royaume-Uni ?

Logement : l'enfant fiscalement détaché ne compte plus pour le calcul d’un loyer HLM

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.