"Une innocente rencontre sexy" : piégé par Sacha Baron Cohen, Rudy Giuliani reçoit le soutien empoisonné de Borat

LCI PLAY - Borat is back !

DROIT DE REPONSE - Sacha Baron Cohen a rendossé le costume du journaliste kazakh pour attiser la polémique entourant l’avocat de Donald Trump, pris la main dans le pantalon face à une jeune femme à la toute fin du film "Borat 2".

La séquence a été vivement commentée avant même la sortie du film sur Amazon Prime Video ce vendredi 23 octobre. Dans Borat 2, l’ancien maire de New York Rudy Giuliani est interviewé par la fille adolescente de Borat - interprétée par l'actrice de 24 ans Maria Bakalova-, qu’il croit journaliste. A l’issue de l’entretien, elle le conduit dans une chambre et se propose de lui enlever son micro. 

Le septuagénaire s’allonge ensuite sur le lit et est filmé la main dans le pantalon sans que l’on sache trop ce qu'il a l'intention de faire. Car Sacha Baron Cohen, sous une énième perruque, fait irruption dans la pièce en hurlant "qu'à 15 ans, elle est trop vieille pour lui". De quoi faire grand bruit à moins de deux semaines d'une élection présidentielle américaine plus que jamais indécise. Twitter s’en est donné à coeur joie pour dénoncer le comportement de l’avocat, parmi les très proches de Donald Trump.

La séquence vidéo est visible ici :

À aucun moment avant, pendant, ou après l'interview je n'ai eu un comportement inapproprié- Rudolph Giuliani

Mais une autre voix s’est élevée pour apporter un soutien empoisonné à Rudy Giuliani. Borat himself s’est fendu d’un communiqué vidéo diffusé sur tous ses réseaux sociaux. "Je suis ici pour défendre le maire de l’Amérique, Rudolph Giuliani. Ce qui était une innocente rencontre sexy entre un homme consentant et ma fille de 15 ans a été transformé en quelque chose de dégoûtant par les médias propagateurs de fake news", lâche le reporter kazakh face caméra. "Je vous préviens : Rudolph n’hésitera pas à attaquer en justice quiconque tente de faire ça", poursuit-il. Un discours évidemment à lire à rebours quand on connaît l'humour corrosif de Sacha Baron Cohen. Non, il ne tolère pas l'attitude du septuagénaire. Il la dénonce.

Lire aussi

Dès mercredi, Rudy Giuliani avait dénoncé "une invention complète". "Je rentrais ma chemise dans mon pantalon après avoir enlevé l'équipement d'enregistrement. À aucun moment avant, pendant, ou après l'interview je n'ai eu un comportement inapproprié", s'était-il défendu sur Twitter, assurant que "si Sacha Baron Cohen sous-entend autre chose, c'est un véritable menteur." L'acteur britannique ne s'est pas exprimé en son nom, préférant laisser la parole à son fantasque personnage. Un appui dont se serait sans doute bien passé l'ancien édile new yorkais.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 500.000 participants à travers la France, selon les organisateurs

EN DIRECT - Covid-19 : 12.580 cas positifs supplémentaires en 24 heures en France

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter