VIDÉOS - Kev Adams a son double à Grévin : "Je ne pensais pas rentrer ici si jeune"

VIDÉOS - Kev Adams a son double à Grévin : "Je ne pensais pas rentrer ici si jeune"

DirectLCI
POUPÉE DE CIRE POUPÉE DE SON - A 25 ans tout juste, l'humoriste préféré des enfants et des ados a officiellement fait son entrée au célèbre musée de cire parisien. Une "consécration" qu'il a saluée dans un discours plein d'émotion. Reportage.

Il sera bien entouré. Entre Kad Merad, Franck Dubosc, dont il a joué le "fiston" au cinéma, et Charles Aznavour. Le doyen du musée Grevin, 92 ans, face à celui qui est désormais le benjamin de l'institution parisienne (la benjamine est la top britannique Cara Delevingne, 24 ans, ndlr). Kev Adams a dévoilé, mercredi 5 octobre, son double de cire dans le théâtre du célèbre musée, où le public pourra le découvrir dès ce jeudi. Une "consécration", comme le dit lui-même l'humoriste de 25 ans qui confie à sa montée sur scène qu'il "ne pensai[t] pas rentrer ici si jeune".

C'est qu'il en a fait, du chemin, depuis ses débuts en 2009. De la scène au cinéma, Kev Adams est même devenu l'an dernier l'acteur le plus bankable du cinéma français en rassemblant plus de sept millions de spectateurs dans deux des plus gros succès de l'année 2015, Les Profs 2 et Les Nouvelles aventures d'Aladin. Une carrière courte mais bien remplie que Stéphane Bern, président de l'Académie Grévin - celle qui choisit les personnalités qui seront immortalisées - s'est empressé de rappeler. Car pour entrer au musée Grévin, il faut "être populaire, faire l'actualité, être incontournable dans son domaine". Et être reconnaissable immédiatement.

Une statue présentée sur Corneille

Le signe distinctif de Kev Adams ? Sa drôle de chevelure, qu'il moque depuis son premier spectacle. Elle a d'ailleurs "mérité le label de 'jamais-vu', ça a été un défi pour nos coiffeuses", selon Béatrice de Reyniès, la présidente de Grévin. Le résultat semblait à la hauteur des espérances de l'humoriste préféré des enfants et des ados, celui-ci n'ayant pas hésité à jouer avec la perruque de son double devant les photographes. C'est sur "Rêve de star", de Corneille, que sa statue de cire a été présentée. "Si j’ai choisi cette chanson, c’est parce que c’est sur cette chanson que je rêvais un jour que tout ça m’arrive quand j’étais petit", a-t-il raconté devant Corneille, venu lui faire une surprise.

"Quand il était petit", Kev Adams venait souvent au musée Grévin avec sa mère. "Ça me fait kiffer d'amener mon petit frère ici. On a été voir la statue de Zlatan juste avant. D'ailleurs, il y a quelques petits détails qui n'allaient pas..." s'est-il amusé avant de rappeler qu'il était "très ému". Il l'a été d'autant plus au moment d'évoquer son grand-père, comme il le fait "à chaque moment important". La gorge nouée, il a été obligé de s'arrêter. Puis a repris. "Mon grand-père était un grand fan du musée. Il m'a dit : 'Si tu y crois, tout le monde y croira'. Alors merci d'y avoir cru avec moi", a-t-il lancé devant un public en partie composé de ses proches. Le dernier mot aura d'ailleurs été pour ses "potes". "Le musée est à nous ce soir alors s'il vous plaît, ne touchez pas les 'eins' des statues". Conseil d'ami.

Plus d'articles

Sur le même sujet