Violences à Marseille : trois mois de prison pour le rappeur K-Rhyme Le Roi

Violences à Marseille : trois mois de prison pour le rappeur K-Rhyme Le Roi

People
DirectLCI
JUSTICE - Le rappeur marseillais K-Rhyme Le Roi, Karem Bensadia de son vrai nom, a été condamné jeudi 16 juin à trois mois de prison avec sursis pour avoir pris part aux violences survenues à Marseille la semaine précédente, en marge du match Angleterre-Russie de l'Euro 2016.

Karem Bensadia, âgé de 46 ans, n'avait plus la tchatche de K-Rhyme Le Roi au tribunal, jeudi 16 juin. Jugé pour violence avec usage ou menace d'une arme sans incapacité, il a expliqué avoir "reçu une canette sur l'abdomen. Par réflexe, je l'ai relancée. C'était un geste stupide [...] J'ai senti une injustice de me faire agresser. Je ne suis pas quelqu'un de violent".

Le rappeur avait été interpellé ce mardi après avoir été reconnu sur des photos publiées dans des médias, sur lesquelles il apparaît lançant une bouteille de bière. Le tribunal a également évoqué des images de vidéosurveillance sur lesquelles il apparaît au sein d'un groupe qui roue de coups un supporter anglais. L'accusé a toujours assuré avoir voulu porter assistance au supporter agressé, une version accréditée par le procureur à l'audience.

"Il a un casier vierge, c'est une prouesse dans son milieu"

"Il fait partie de la grande famille des rappeurs. A 46 ans, il a un casier vierge, c'est une prouesse dans son milieu", a souligné de son côté l'avocat de la défense Me Mourad Mahdjoub, qui a demandé la relaxe de son client. Le parquet avait requis trois mois ferme sans mandat de dépôt et une interdiction de stade pendant l'Euro 2016.

K-Rhyme Le Roi est un rappeur connu de la scène marseillaise des années 1990 et 2000. Il a notamment collaboré avec Freeman, du groupe IAM, à l'album à succès "L'palais d'justice" en 1999. Les violences près du Vieux-Port de Marseille et du stade Vélodrome ont fait 35 blessés, quasi exclusivement britanniques, le samedi du match et les deux jours précédents. Trois Russes ont été condamnés à 12, 18 et 24 mois de prison ferme et écroués pour avoir participé à ces violences.

A LIRE AUSSI >>  Violences à Marseille : un an de prison ferme pour un Français, jusqu'à trois mois pour des Britanniques

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter