"Vous avez mal épelé 'terrorisme'" : Rihanna se paie Donald Trump après les fusillades d'El Paso et Dayton

People

Toute L'info sur

Tueries d'El Paso et Dayton

COUP-DE-POING - La chanteuse originaire de la Barbade s'en est pris au président américain, incapable de qualifier d'attaques terroristes les deux fusillades qui ont fait 29 morts dans le Texas et l'Ohio en l'espace de 13 heures ce week-end aux Etats-Unis.

Ils étaient venus faire leurs courses au supermarché, comme tous les samedis. Mais certains n'en sont pas revenus. On dénombre 21 morts après une fusillade dans un centre commercial d'El Paso, au Texas, samedi 3 août. Un drame traité comme un cas de "terrorisme intérieur" par les enquêteurs. Le mot a pourtant bien du mal à être prononcé par Donald Trump, qui a d'abord parlé d'"acte de lâcheté" et de problèmes de santé mentale du tueur. Sans jamais le qualifier de terroriste.

De quoi faire réagir bon nombre de célébrités, qui se sont élevées contre ce nouvel acte de violence perpétré par un suprémaciste blanc à l'encontre de la communauté hispanique. Parmi tous les messages postés sur les réseaux sociaux, on retiendra celui de Rihanna. Sans doute le plus marquant car elle s'adresse directement au président américain en reprenant l'un de ses tweets.

Imaginez un monde où il est plus facile d'obtenir un AK-47 qu'un visa- Rihanna

"Hum... Donald, vous avez mal épelé 'terrorisme' ! Votre pays vient de subir deux attaques terroristes coup sur coup, laissant en quelques heures près de 30 innocents morts", a-t-elle écrit sur Instagram après les tueries de masse d'El Paso donc et de Dayton (Ohio), où 9 personnes ont été abattues à la sortie d'un bar 13 heures plus tard. La chanteuse originaire de la Barbade évoque aussi la fusillade de Gilroy, en Californie, pendant un festival de gastronomie dans laquelle trois personnes ont perdu la vie la semaine dernière.  Elle dénonce le fait que le tireur de ce drame "ait pu acheter légalement un fusil d'assaut à Las Vegas puis conduire six heures jusqu'en Californie".

Lire aussi

"Imaginez un monde où il est plus facile d'obtenir un AK-47 qu'un visa ! Imaginez un monde où on construit un mur pour garder les terroristes en Amérique. Mes prières et mes plus profondes condoléances vont aux familles et aux proches des victimes et aux communautés affectées et traumatisées, du Texas, de la Californie et de l'Ohio. Je suis désolée pour votre perte. Personne ne mérite de mourir comme ça, PERSONNE", conclut-elle. Un message liké par plus de 2,7 millions de personnes. Pour quel effet ? Le président Trump devait s'exprimer depuis la Maison Blanche lundi 5 août dans l'après-midi.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter