Wade Robson, un chorégraphe, accuse les associés de Michael Jackson d'avoir facilité les abus sexuels sur les enfants

People

JUSTICE - Sept ans après la disparition de Michael Jackson, les langues continuent de se délier au sujet des accusations d’agressions sexuelles. Wade Robson, un célèbre chorégraphe, affirme qu’il a été victime du chanteur lorsqu’il avait 7 ans. Pour lui, la star et ses associés avaient mis en place un véritable piège pour leurrer les enfants et permettre à la star d'abuser d'eux..

L’affaire est sordide et les protagonistes bien connus. Wade Robson, un célèbre chorégraphe, vient de déposer une plainte contre les deux sociétés de Michael Jackson, MJJ Productions et MJJ Ventures. Selon les documents relayés par le New York Daily News, l’avocat de Wade Robson, Vince Finaldi affirme que MJJ productions a mis en place le stratagème le plus sophistiqué du monde pour faciliter les abus sexuels sur les enfants. 

Malgré son statut de compagnie spécialisée dans le multimédia, MJJ Productions avait selon l’avocat, deux objectifs : localiser et produire ce qui permettait de faciliter les abus sexuels sur les mineurs. En d’autres termes, il estime que la société a fourni des enfants aux chanteurs via différents stratagèmes. 

"Ne vous y fiez pas, Neverland n’était rien d’autre qu’un piège extrêmement bien rodé"

Via Norma Staikos, tout d’abord. L’assistante de Michael Jackson qui avait le rôle d’entremetteuse, attirait les enfants et leurs familles dans le ranch de Neverland en expliquant que le chanteur souhaitait rencontrer l’enfant. Pour cela, elle avait mis en place un système de limousine et de billets d’avion payés par la compagnie pour l’enfant et sa famille, le logement sur place, les repas pris en charge ainsi que des cadeaux afin, selon le juriste, d’attirer les familles. 

"Ne vous y fiez pas, Neverland n’était rien d’autre qu’un piège extrêmement bien rodé", affirme Finaldi. "Cela a été construit pour attirer les enfants afin qu'il leur fasse la toilette et qu’il puisse faire son choix", insiste le conseiller de Robson. Des détails sordides dont la plainte déposée est truffée. Une question se pose néanmoins : comment Wade Robson s'est-il retrouvé dans ce qu'il estime être un guet-apens ? 

Lire aussi

    C'était de la manipulation complète et du lavage de cerveau.- Wade Robson

    Lorsqu’il avait cinq ans, il avait participé à une compétition de dance en Australie, son pays natal. Un concours organisé par MJJ Ventures, l’une des deux sociétés qu’il poursuit aujourd’hui. Deux ans plus tard, les parents de Robson sont contactés directement par Norma Staikos : ils sont invités à passer des vacances au Ranch de Neverland durant leur voyage à Los Angeles. C’est durant ce séjour que Robson affirme avoir été victime d’abus sexuels : lui logeait avec le chanteur, contrairement à sa famille. Des actes qui ont duré huit ans, jusqu’à sa puberté. 

    En 2005, Wade Robson avait témoigné au procès de Michael Jackson. A l’époque, il avait affirmé, sous serment, que le chanteur n’avait pas abusé de lui. Mais des années plus tard, il est revenu sur ses dires et s'était accusé de parjures. Pour quelles raisons n'a-t-il pas raconté son histoire lors du procès ? Pour lui, il était sous la coupe du chanteur.  "Il n'y a pas eu d'argent, il n'y a pas eu de 'tu dois mentir'. Michael, quand il me parlait à ce moment-là, m'appelait tous les jours (...) et c'était de la manipulation complète et du lavage de cerveau.", avait-il déclaré en 2013, sur le plateau de Matt Lauer, dans "Today". 

    Lire aussi

      Sur ce même plateau, il a qualifié le King of Pop de "tyran", de "pédophile". Au journaliste, il a déclaré  qu'il n'avait pas oublié les gestes de la star. Je n'ai pas oublié un seul instant ce que Michael m'a fait. Mais j'étais psychologiquement et émotionnellement complètement dans l'incapacité de comprendre qu'il s'agissait d'agressions."

       Cette prise de conscience est intervenue trop tard pour la justice américaine qui n'a pu donner suite à sa plainte en 2013, la rejetant purement et simplement. S'il a pu mettre des mots sur ce qui lui est arrivé, tardivement, c'est qu'il en a pris conscience après des années de thérapie. La bataille est loin d'être terminée, le procès devrait se tenir courant 2017. 

      Sur le même sujet

      Et aussi

      Lire et commenter