Yann Moix et ses propos sur les femmes de 50 ans : non, il ne regrette rien

People

Toute L'info sur

La Matinale

RIPOSTE - Invité de Marc-Olivier Fogiel, lundi soir sur RTL, Yann Moix est revenu sur son interview polémique dans "Marie-Claire". Il préfère les femmes de moins de 50 ans ? L'écrivain évoque "une malédiction" mais ne regrette pas ses propos. Au contraire.

Ses mots ont fait le tour des réseaux sociaux. Et dépassé nos frontières puisque le quotidien britannique "The Guardian" les a relayés lundi. Invité dans la soirée à s’expliquer sur RTL, Yann Moix est revenu sur ses propos polémiques dans "Marie-Claire". Il préfère les femmes de 50 ans ? "Je ne vis pas ça comme une fierté, mais presque comme une malédiction", a-t-il confié à Marc-Olivier Fogiel. "On n'est pas responsable de ses goûts, de ses penchants, de ses inclinations. Je ne suis pas là en train de pérorer."

 

Reste que le vent de critiques qui s’est élevé depuis la publication sur Twitter d’un extrait de cet entretien, accordé à l’occasion de la sortie de son nouveau livre, "Rompre", l’agace profondément. " Il faudrait toujours incarner une sorte de citoyen universel, qui devrait passer entre les gouttes et plaire à tout le monde", déplore-t-il. Autant dire que l’écrivain ne compte pas présenter ses excuses…

Voir aussi

"Ce sont des propos que je ne regrette pas, car ils ne regardent que moi. J'aime qui je veux et je n'ai pas à répondre au tribunal du goût, qui pour moi est une absence totale de goût", lâche-t-il en réponse aux critiques des personnalités qui se sont multipliés lundi. Parmi les plus virulente, celle de la journaliste et romancière, Sophie Fontanel, qui s’est fendue d’un billet intitulé "Yann Moix, le gilet Jeune" sur le site de L’Obs, de Valérie Damidot qui a raillé son "petit kiki" sur Twitter ou encore de  Mathieu Kassovitz qui l’a traité de "merde".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter