Yarol Poupaud, le guitariste qui n'en revenait toujours pas de jouer pour Johnny

FOCUS - Accompagné des autres musiciens du chanteur, son guitariste virtuose et directeur musical depuis plus de cinq ans, jouera pour accompagner le cortège funéraire lors de l’hommage populaire ce samedi. Retour sur son parcours, et l’heureux concours de circonstances qui l’a conduit a être accepté dans le club très fermé des Hallyday.

Il compte parmi les rares personnes à avoir vu Johnny Hallyday à La Savannah entre sa sortie de l’hôpital, le 18 novembre dernier et son décès, dans la nuit du 5 au 6 décembre. Depuis plus de cinq ans, le musicien Yarol Poupaud est l’un des plus proches collaborateurs du rockeur, à la vie comme à la scène. A l’occasion de l’hommage populaire prévu ce samedi pour l'idole défunte, il jouera en live sur la scène montée sur le parvis de la place de la Madeleine avec ses autres musiciens. "Ce seront des instrumentaux car évidemment il n'y aura pas de chanteur", a bien précisé Sébastien Farran, le manager de la star.

Et pour cause. Il n’y pas si longtemps, Yarol Poupaud lui-même s’étonnait encore en plein concert d’accompagner le chanteur le plus emblématique de France. "Je suis dans mon solo, je tourne la tête et je me dis : 'M…, c’est Johnny !', confiait-il à Gala dans une interview publiée le 21 novembre dernier. C’est en 2011 que la collaboration entre les deux hommes commence, à la suite d’un heureux concours de circonstances. Tous deux avaient déjà sympathisé en 2006 sur le tournage du film "Jean-Philippe", quand ils se recroisent au gré d’émissions télé et radio, où le frère de Melvil Poupaud remplace son ami d’enfance Matthieu Chedid à la guitare. 


Puis vient un coup de fil, au milieu de la nuit, après un concert sur RTL. Johnny lui propose alors de l’accompagner pour sa prochaine tournée. Et voici que le guitariste fondateur du groupe Fédération Française de Fonck (FFF) se retrouve à Los Angeles, dans la maison des Hallyday, où il pose ses valises avec sa compagne, le mannequin Caroline de Maigret, et leur fils. De la série de concerts sur laquelle il remplace le directeur musical initialement prévu, naît le début d’une profonde complicité avec l'idole des jeunes.

En vidéo

Johnny Hallyday a fait plus de 2 000 couvertures de magazines

De FFF à "Black Minou" en passant par "Nouvelle Star"

Directeur musical de Johnny depuis 2012, Yarol Poupaud est celui qui a permis le retour de Johnny sur scène, après une série d'opérations très lourdes à la hanche, alors que le rockeur envisageait de mettre la clé sous la porte des tournées géantes. Chargé d'orchestrer les concerts, il est à la baguette du Tour 2012, du Born Rocker Tour et du Rester Vivant Tour. Une douzaine d'instrumentistes, quelques choristes pour un ensemble connoté très rock, blues et rythm and blues, au milieu desquels la part belle est laissée aux cuivres et aux solos de guitare brut de décoffrage. Un retour à "toute la musique que j'aime", finalement.

C'est aussi lui qui supervise l’album de reprises sur lequel se sont unis seize interprètes "On a tous quelque chose de Johnny (MCA)", sorti le 17 novembre dernier, alors que le chanteur était hospitalisé à à Paris pour détresse respiratoire.


Avant d’évoluer sur scène avec Johnny Hallyday et dans son autre groupe "Black Minou", avec qui il a sorti un EP en 2012, le musicien et producteur de 49 ans s'était fait connaître du grand public dans les années 1990 aux côtés du chanteur Marco Prince. En 2011, il a été nommé aux César pour la bande originale du film Bus Palladium réalisé par Christopher Thompson. Plus récemment, en 2014, il a officié sur D8 aux côtés d'André Manoukian, Sinclair et Elodie Frégé en tant que juré de la Nouvelle Star. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Johnny Hallyday : la mort d'un géant

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter