Brésil : Jair Bolsonaro rétablit les plantations de canne à sucre en Amazonie et au Pantanal

Planète

BIODIVERSITÉ - Le président brésilien Jair Bolsonaro a annulé mercredi 6 novembre un décret interdisant la plantation de canne à sucre en Amazonie et au Pantanal. Une menace pour la biodiversité de la forêt, selon les écologistes.

De la canne à sucre pourra à nouveau être plantée dans la forêt amazonienne et au Pantanal, écorégion du sud du Brésil. Mercredi 6 novembre, Jair Bolsonaro a fait annuler un décret datant de 2009 qui interdisait cette culture, considérée par les écologistes comme une menace pour la biodiversité. Auprès de l'AFP, le ministère de l'Agriculture a estimé que le texte était obsolète et que la réimplantation de canne à sucre ne représentait pas un danger à la préservation de ces régions. Le décret, pris par l'ancien président Lula, était destiné à empêcher l'expansion de cette culture en Amazonie et au Pantanal. 

Voir aussi

Le pays est le premier producteur de canne à sucre, utilisée notamment pour produire de l'éthanol qui sert ensuite de carburant à de nombreux véhicules. "Le gouvernement expose des écosystèmes fragiles à l'expansion prédatrice et injustifiée économiquement de la canne à sucre et entache l'image durable construite autour de l'éthanol brésilien", a dénoncé le collectif d'ONG Observatorio do Clima. L'Unica, Union de l'industrie de la canne à sucre, s'est réjoui de la nouvelle, un "pas en avant", assurant que l'éthanol était produit de façon "durable du début à la fin". Entre 1982 et 2016, le Brésil a perdu 8% de sa surface forestière, soit 385.000 km2. 

Lire et commenter