Cinq experts de la sécurité civile française envoyés en Australie pour évaluer les feux

Cinq experts de la sécurité civile française envoyés en Australie pour évaluer les feux

RECONNAISSANCE - Cinq officiers sapeurs-pompiers français ont décollé dans la soirée du 7 janvier en direction de Canberra. Choisis par les autorités australiennes, ils auront pour mission une fois sur place d’apporter leur expertise dans la lutte contre les feux gigantesques, en cours depuis quatre mois.

Ce sont cinq experts français qui sont mis à disposition des autorités australiennes pour évaluer comment aider au mieux la lutte contre les incendies qui ravagent le pays depuis le mois de septembre. La situation étant difficilement contrôlable pour les pompiers locaux, Emmanuel Macron a alors signifié dimanche 5 janvier au Premier ministre Scott Morrison "la solidarité de la France" et proposé son aide. 

Toute l'info sur

L'Australie dévorée par les flammes

"Une mission d'évaluation" avant un plus grand déploiement ?

Une proposition reçue favorablement par l'Australie qui, indique la sécurité civile à LCI, a choisi elle-même cinq officiers sapeurs-pompiers de la sécurité, tous apportant une expertise bien déterminée : tandis que deux d’entre eux sont spécialisés dans la lutte des feux de forêts, l’un se penchera sur la question des "contre-feux", un autre sur la lutte aérienne, et un dernier sur la gestion de la crise. 

Ces cinq officiers doivent atterrir à Canberra ce jeudi matin, heure locale, où ils seront pris en charge par les autorités australiennes, nous fait savoir la sécurité civile. Ces derniers n’ont emporté aucun matériel dans leurs bagages, puisqu'ils se sont envolés pour "une mission d’évaluation et de reconnaissance". Concrètement, le but de ce déplacement est d’établir si les moyens techniques français sont transposables sur le sol australien. Et si, à terme, la France enverra sur place davantage de moyens humains, mais aussi des moyens matériels.

Lire aussi

Mais la tâche est ardue puisqu’il faudra pour les officiers français s’adapter aux longues distances, la superficie de l’Australie étant équivalente à celle d’un continent. C’est là que réside le principal obstacle au concours français dans le combat contre les flammes dans le pays. Sur place en effet, les pompiers doivent parfois effectuer des vols de plus de deux heures pour rejoindre le lieu de l’incendie, une complication pour les Français peu habitués à travailler dans ces conditions. 

Après quatre mois d’incendies, le bilan est très lourd dans le pays : 24 personnes ont perdu la vie et un milliard d’animaux sont touchés par ces feux dans l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud, selon des chercheurs de l’Université de Sydney. La superficie de terres dévastées ne cesse d’augmenter : en ce début du mois de janvier, près de 80.000 kilomètres carrés ont été réduits en cendres.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

EN DIRECT - Covid-19 : l'Ordre des médecins pour un "accompagnement" plutôt qu'un isolement des malades

Le journaliste Rémy Buisine a-t-il vraiment refusé de répondre à l'IGPN?

Qui est Michel Zecler, le producteur tabassé par des policiers ?

Lire et commenter