COP25 : ce qu'il faut retenir de cette neuvième journée

COP25 : ce qu'il faut retenir de cette neuvième journée
Planète

EN BREF - La COP25 s'est lancée lundi 2 décembre à Madrid, en Espagne. Pendant deux semaines, les signataires de l'Accord de Paris y sont réunis afin de discuter des enjeux climatiques. Si vous avez raté l'actu du jour, en voici un résumé.

Deux semaines, tel est le délai imparti aux pays signataires de l'Accord de Paris pour discuter des enjeux climatiques et préparer la prochaine COP, où ils devront revoir à la hausse leurs ambitions. Si vous n'avez rien suivi à la COP25 de Madrid depuis son ouverture, voici les informations du jour à retenir.

Lire aussi

L'info du jour

Après un peu plus d'une semaine de rencontres et de discussions, la responsable climat de l'ONU, Patricia Espinosa, a exhorté ce mardi les ministres présents dans la capitale espagnole à s'entendre pour boucler les négociations sur la mise en oeuvre de l'Accord de Paris. "Nous allons dans la mauvaise direction", a-t-elle déclaré, estimant qu'ils n'agissaient "pas assez vite pour entraîner une transformation radicale de la société". 

Les Etats membres de la COP25 sont censés boucler, en théorie d'ici vendredi soir, des négociations sur plusieurs points litigieux, dont celui portant sur le marché carbone.

La phrase du jour

"Je veux que le monde sache que les Américains continuent à travailler sur le climat, même avec un négateur du climat à la Maison Blanche." En visite à la COP25 ce mardi, Michael Bloomberg, ancien maire de New York et candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle de 2020 a tenu à faire connaître sa volonté de s'engager pour le climat s'il était élu. 

Aux côtés de l'acteur et militant Harrison Ford, il a par ailleurs présenté les conclusions du dernier rapport de l'initiative America's Pledge qu'il finance et qui rassemble villes, Etats et entreprises américaines engagées pour le climat. Selon ce document, l'élection d'un démocrate partisan d'un projet environnemental volontariste en novembre 2020 permettrait aux Etats-Unis de réduire de moitié leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030 par rapport à 2005 afin de tenir les objectifs de l'accord de Paris.

Lire aussi

L'info en plus

L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a ajouté ce mardi 1840 nouvelles espèces menacées d'extinction à sa Liste rouge, ce qui porte le chiffre total à 30.178. "Le changement climatique s'ajoute aux multiples menaces auxquelles font face les espèces et nous devons agir rapidement et de manière décisive pour juguler la crise", a averti Grethel Aguilar, directrice générale par intérim de l’UICN, dans un communiqué. 

Voir aussi

37% des poissons de rivière en Australie sont notamment menacés d'extinction, dont "au moins 58% sont directement impactés par le changement climatique". Près du quart des espèces d'eucalyptus dans le monde sont également menacées.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent