Coronavirus : pour éviter les foules, Greta Thunberg veut une mobilisation pour le climat sur les réseaux sociaux

Coronavirus : pour éviter les foules, Greta Thunberg veut une mobilisation pour le climat sur les réseaux sociaux

LUTTE 2.0 - Conseillant de suivre l'avis des autorités sanitaires pour lutter contre le coronavirus, la militante écologiste Greta Thunberg invite à se faire entendre sur les réseaux sociaux pour éviter les rassemblements. En l'état, la marche pour le climat est toujours prévue ce samedi à Paris.

Une lutte qui va de la rue aux réseaux sociaux. En ces temps d'incitation au confinement, Greta Thunberg a appelé, mercredi 11 mars, à poursuivre la mobilisation pour le climat … mais uniquement en ligne. Avec des autorités sanitaires qui conseillent de limiter les rassemblements, la militante a ainsi estimé, en cohérence avec son credo en matière d'urgence climatique, qu'il fallait se "ranger derrière les experts".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Lire aussi

Trouver de "nouvelles façons" de se faire entendre

Soulignant l'importance de suivre la parole scientifique afin de pouvoir "résoudre une crise", leçon qui vaut aussi bien pour le coronavirus que pour l'écologie qu'elle défend, Greta Thunberg recommande donc d'éviter les manifestations. Un tweet qui pourrait désépaissir les rangs de la marche pour le climat, prévue ce samedi notamment à Paris. 

Hors de question cependant de mettre le sujet en sourdine. Si elle fait toujours du dérèglement climatique et écologique "la plus grande crise que l'humanité ait jamais connue", l'adolescente estime qu'il faut trouver de "nouvelles façons" de se faire entendre. Sans que cela n'implique "trop de foules". Une nécessité notamment pour protéger les "plus vulnérables" et agir "dans le meilleur intérêt de notre société". A défaut d'inonder les rues, la militante invite donc sur Twitter les jeunes participants à affluer sur les réseaux sociaux en partageant l'expression #ClimateStrikeOnline (grève pour le climat en ligne).

Lire aussi

Ne pas se détourner du climat

Une action importante, même en ces temps où les yeux sont tournés vers le Covid-19. C'est en tout cas ce que soulignait le chef de l'ONU lui-même. Si Antonio Guterres a en effet relevé que l'épidémie était en train de permettre - via le ralentissement de l'activité économique - de baisser les émissions de gaz à effet de serre, il a estimé qu'il ne fallait pas "surestimer la réduction" de ces émissions.

"Nous ne combattrons pas le changement climatique avec le virus", a lancé le secrétaire général à l'occasion de la publication d'un rapport de l'Organisation météorologique mondiale qui confirme les risques du réchauffement climatique pour la planète. Et face aux journalistes, le secrétaire général a eu un conseil : "Toute l'attention nécessaire pour combattre cette maladie ne doit pas nous détourner de la nécessité de contrer le changement climatique".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

EN DIRECT - Mort de Maradona : une veillée funèbre au palais présidentiel argentin

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

EN DIRECT - Election US : Trump appelle ses partisans à "inverser" le résultat, Biden lui répond

EN DIRECT - Covid-19 : l'Allemagne prolonge ses restrictions jusqu'en janvier 2021

Lire et commenter