Dérèglement climatique : la Terre a perdu 28.000 milliards de tonnes de glace depuis 1994

Les dernières glaces se détachent de la côte sud du Groenland, jusqu'à Kulusuk au Danemark
Planète

ENVIRONNEMENT - Trois études publiées ce mois d’août confirment une fonte des glaces record en 2019 et chiffrent la perte de la couverture glaciaire ainsi que l'élévation du niveau des mers.

Les scientifiques alertent sur la fonte des glaces depuis des décennies et ils ont désormais les outils pour mesurer le phénomène, comme l'ont montré plusieurs études récentes. La calotte glaciaire du Groenland a perdu 532 milliards de tonnes de glace en 2019. C'est équivalent à trois millions de tonnes d'eau par jour ou au contenu de six piscines olympiques par seconde. Un nouveau - et triste - record pour ce gigantesque territoire arctique, très affecté par le réchauffement climatique. Un phénomène qui se répercute sur l'ensemble de la planète.

La fonte du Groenland menace la population planétaire

La fonte des glaces observée en 2019 était d'au moins 15% supérieure au dernier record enregistré en 2012, et confirme une tendance de long terme, selon les conclusions des chercheurs publiées jeudi dans la revue Communications Earth & Environment. La semaine dernière, une autre étude publiée dans la même revue alertait déjà sur l'irrémédiable fonte de la calotte groenlandaise. Les scientifiques estimaient que le Groenland avait atteint le point de non-retour et que la fonte continuerait "même si le réchauffement climatique s'arrêtait aujourd'hui", car les chutes de neige ne compensent plus les pertes.

Conséquence directe : en 2019, la fonte du Groenland a représenté la plus importante source d'élévation du niveau des mers, 1,4 millimètre, 40% du total. Avec cette hausse du niveau des océans, des millions de personnes sont directement concernées. Les chercheurs estiment même que d'ici 2050, plus d'un milliard de personnes vivront dans des zones côtières particulièrement vulnérables aux inondations ou événements météo extrêmes, amplifiés par la montée des eaux et le dérèglement climatique.

Lire aussi

La Terre a perdu 28 000 milliards des tonnes de glace en 26 ans

Encore une semaine après la sortie de cette seconde étude majoritairement focalisée sur le Groenland, des scientifiques des universités de Leeds, d'Édimbourg, et de l'University College London ont publié un nouveau rapport sur les conséquences du réchauffement climatique et des gaz à effet de serre. Les chercheurs ont analysé les relevés par satellite de tous les pôles, glaciers et montagnes de la planète pour mesurer combien de surface de glace ont disparu en trente ans. L'étude, publiée sur le site Cryosphere Discussions et relayée par The Guardian, explique que la planète a perdu 28.000 milliards de tonnes de glace depuis 1994.

Les scientifiques décrivent cette perte de glace comme "stupéfiante" et préviennent, eux aussi, des dangers de l'élévation des mers. Selon leur analyse, le niveau des océans pourrait monter d'un mètre d'ici la fin du siècle. "Pour être concret, chaque centimètre d'élévation du niveau de la mer signifie qu'environ un million de personnes seront déplacées de leurs terres", a conclu le professeur Andy Shepherd, directeur du Centre d'observation et de modélisation polaires de l'Université de Leeds au Guardian.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent