Des antibiotiques, additifs alimentaires et pesticides détectés pour la première fois en mer

Planète

POLLUTION - Plusieurs substances potentiellement nocives ont été détectées pour la première fois en mer, loin des côtes.

Une triste découverte. Certains antibiotiques, additifs alimentaires ou pesticides ont été détectés pour la première fois en mer, après avoir été transportés parfois sur de longues distances, selon les travaux de chercheurs réunis autour du programme européen Jerico-Next, coordonné par l'Ifremer.

"C'est la première fois qu'on montre que l'activité humaine se retrouve dans les eaux côtières, mais aussi plus au large", a déclaré Laurent Delauney, l'un des coordinateurs du programme, au terme de la réunion finale du projet vendredi à Brest.

Lire aussi

Certains antibiotiques, herbicides, hydrocarbures ou additifs alimentaires, comme de l'édulcorant, provenant de boissons allégées en sucre notamment, ont été retrouvés en mer Baltique et mer de Norvège, mais aussi en Mer du Nord, selon une étude menée dans le cadre du projet Jerico-Next par l'Institut norvégien pour la recherche sur l'eau (Niva).

Débuté en 2011 et réunissant une trentaine de partenaires issus de 15 pays européens, la série de programmes Jerico s'est également penchée sur le cycle du carbone dans les eaux côtières ou la prolifération des microalgues ou du phytoplancton. Le programme devrait se poursuivre par un troisième volet afin notamment de développer un portail internet unique à l'échelle européenne, où seraient mises à disposition les données côtières produites par l'ensemble des partenaires du réseau d'observation.

Lire et commenter