Greta Thunberg à l'Assemblée nationale : "Le plus gros danger, c'est lorsque les politiques font semblant d'agir"

Planète

ÉCOLOGIE - Devenue à 16 ans une icône planétaire du combat pour le climat, la Suédoise Greta Thunberg participe à un débat à l'Assemblée nationale ce mardi. Un événement qui fait des vagues, de nombreux élus de droite et d’extrême droite critiquant vertement la jeune femme.

Live

GRETA THUNBERG


Après l'intervention de plusieurs députés ou membres du gouvernement (François Ruffin, Eric Diard, Aurélien Taché, Brune Poirson...), Greta Thunberg prend de nouveau la parole. "J'ai entendu beaucoup d'entre vous nous remercier de vous donner de l'espoir pour le futur. Plutôt que de louer ce que nous faisons, essayez, vous, de faire quelque chose", souligne la Suédoise.

GRETA THUNBERG


"Certaines personnes ont choisi de ne pas venir, de ne pas nous écouter. Nous ne sommes que des enfants, vous n'avez pas le devoir de nous écouter, mais vous avez le devoir d'écouter les scientifiques et de vous unir derrière cette cause" conclut la jeune militante.

GRETA THUNBERG


"Nous savons que les changements ne sont pas à l'horizon. Le plus gros danger, ce n'est pas d'être inactif, mais c'est lorsque les politiques font semblant d'agir alors que rien n'est fait, à coups de campagnes de presse" déplore Greta Thunberg avant d'ajouter : "Depuis le début de ma prise de parole, le monde vient d'émettre 800 000 tonnes de CO2."

GRETA THUNBERG


La jeune militante développe : "Ce qui compte, c'est sauver des vies humaines. Il est impossible de résoudre une crise sans la traiter comme telle. Tout le monde doit lutter conjointement. Une fois la mesure prise du budget carbone qu'il nous reste, dites-moi, comment allez-vous faire pour résoudre cela, sans être alarmiste ? (...) Nous, enfants, nous communiquons sur cette urgence climatique."

GRETA THUNBERG


"Nous devenons les affreux, ceux qui disent les mauvaises choses aux gens. Les élus mentent à notre propos, je voudrai demander à ceux qui remettent en question notre opinion : 'Avez-vous un budget pour limiter d'1,5°C les températures. Existe-t-il un rapport secret, un GIEC secret ? (...) 400 gigatonnes, c'est tout ce qu'il nous reste à émettre en CO2 pour limiter à 1,5°C la hausse des températures" ajoute-t-elle.

GRETA THUNBERG


La jeune militante prend la parole : "Bonjour, je m'appelle Greta Thunberg, merci pour l'invitation. J'ai de bonnes et de mauvaises nouvelles concernant le changement climatique. Le monde ne va pas arriver à sa fin d'ici 11 ans. En revanche, en 2030, si nous ne faisons rien, nous ne serons plus en mesure de changer le sens des choses."

INTRODUCTION


"Cette mobilisation de la jeunesse pour la planète est sans précédent. (...) Elle nous met face à nos responsabilités, à nos propres contradictions" déclare Hugues Renson, député LREM, lors de l'introduction de cette réception de Greta Thunberg.

DIRECT


La jeune Suédoise a pris place dans la salle Victor Hugo à l'Assemblée nationale.

VIDÉO


En fin de matinée, la jeune militante écolo a été reçue par Richard Ferrand dans les jardins de l'hôtel de Lassay, mitoyen du Palais Bourbon.

PORTRAIT

LE VRAI DU FAUX


L'origine de son mouvement, le fait qu’elle ne monte plus dans les avions, la célébrité de ses parents… On fait le point sur tout ce qu'il se dit sur la jeune fille.

Greta Thunberg invitée à l'Assemblée ce mardi : le vrai du faux sur la jeune militante écologiste

Greta Thunberg invitée à l'Assemblée ce mardi : le vrai du faux sur  la jeune militante écologiste

INTERVIEW


Dans une interview accordée à Konbini, la jeune fille répond à ses détracteurs, qui la disent notamment "manipulée" par son entourage. “C’est très triste que les gens soient si désespérés qu’ils inventent des choses. On dirait qu’ils ont plus peur de moi et des manifestations des jeunes que du vrai problème”, à savoir le réchauffement climatique, estime-t-elle.

L'eurodéputé du Rassemblement national Jordan Bardella a dénoncé mardi sur France 2 "la dictature de l'émotion" et une "nouvelle forme de totalitarisme" avec la venue de l'égérie suédoise de la lutte contre le changement climatique Greta Thunberg mardi à l'Assemblée nationale. "Utiliser des enfants pour afficher un fatalisme qui consiste à expliquer à toute la jeunesse que le monde est terminé, que le monde va prendre feu et que plus rien n'est possible, et donc il faut arrêter l'école et aller faire la grève, je trouve que ce discours est profondément défaitiste", a-t-il précisé.

JULIEN AUBERT "UNE PROPHÉTESSE EN CULOTTES COURTES"


Le député Julien Aubert, également en lice pour la présidence LR comme Guillaume Larrivé, qualifie la jeune suédoise de "Prix Nobel de la peur"

GUILLAUME LARRIVÉ "FAIRE LA GRÊVE DE L'ÉCOLE JE NE PEUX PAS L'APPROUVER"


Interrogé ce matin sur l'antenne de LCI, le député LR appelle ses collègues de l'Assemblée à boycotter celle qu'il appelle la "gourou apocalyptique"

GRETA THUNBERG


Bienvenue dans ce live, nous allons suivre ensemble toutes les infos et réactions sur la venue de la jeune Suédoise de 16 ans Greta Thunberg, devenue un symbole de la lutte contre le changement climatique. Elle participe ce mardi à un débat à l'Assemblée, et ça ne plaît pas à tout le monde...

Sa visite échauffe les esprits au Palais Bourbon. Greta Thunberg, jeune Suédoise devenue symbole de la lutte pour le climat après avoir lancé un mouvement de grèves scolaires pour la planète, doit participer ce mardi, à partir de midi, à un débat à l’Assemblée. Si elle a été invitée par des parlementaires de tous bords, sa venue suscite une levée de boucliers et de fortes critiques dans les rangs de la droite et de l’extrême droite. 

Alors que Guillaume Larrivé (LR) la qualifie de “gourou apocalyptique” et appelle au boycott de la table ronde, l’eurodéputé RN Jordan Bardella va jusqu’à dénoncer “une nouvelle forme de totalitarisme et “la dictature de l’émotion” dont elle serait la représentante.

Lire aussi

Suivez en direct les dernières informations et réactions sur cette visite controversée dans notre fil info ci-dessous. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter