L'éolienne la plus puissante jamais construite présentée à Saint-Nazaire

eolienne GE
Planète

GÉANTE - Haute de 260 mètres, avec des pales de plus de 100 mètres et une puissance de 12 MW, l'éolienne Haliade X produite par General Electric a été présentée lundi à Saint-Nazaire. Elle est censée pouvoir alimenter 16.000 foyers européens.

Pas encore assemblée, mais déjà impressionnante. L'éolienne la plus puissante du monde a été présentée ce lundi à Saint-Nazaire par son constructeur, l'américain General Electric. Plus précisément, c'est la turbine de cette éolienne marine, grosse comme une maison, qui a été dévoilée, avant d'être envoyée à Rotterdam mi-août pour être posée en haut d'un mat de 160 mètres, puis équipée de pales de plus de 100 mètres de long, afin d'être testée en bord de mer pendant un an.

Avec une hauteur total de 260 mètres, l'Haliade X est censée atteindre une puissance de 12 mégawatts (MW), un record pour une éolienne. Selon GE, elle peut générer 67 GWh d'énergie par an, de quoi alimenter 16.000 foyers européens" (en se basant sur les conditions de vent d'un site de référence en mer du Nord allemande). À titre de comparaison, une éolienne terrestre alimente environ 2.000 foyers en moyenne.

C'est notamment la taille de l'éolienne qui lui permet d'atteindre une telle puissance, avec une surface au vent de 38.000 m². Les pales de 107 mètres de long - autre record - sont produites à Cherbourg et ont été dévoilées en juin par GE. Quant au mat, il est produit à Séville, en Espagne.

Une turbine de 700 tonnes

L'énorme turbine de l'éolienne, d'un poids de 700 tonnes, doit également permettre selon GE d'atteindre un facteur de charge record de 63%. Ce pourcentage correspond à la quantité d'énergie qu'il est possible de produire sur une période par rapport à l'énergie théorique générée si le site fonctionnait à pleine puissance pendant l'intégralité de la période. Le facteur de charge d'une éolienne marine est en moyenne supérieur à celui d'une éolienne terrestre, car le vent est plus régulier et plus fort en mer.

Lire aussi

En juin, l'ex-ministre de la Transition écologique François de Rugy avait lancé le premier parc éolien offshore français, qui ne comptera pas l'éolienne Haliade X. Ce parc, qui sera composé de 80 éoliennes situées entre 12 et 20 kilomètres des côtes, avec une puissance installée de 480 MW, devra fournir 20% de l'électricité de la Loire-Atlantique d'ici 2022. Les éoliennes y seront en moyenne deux fois moins puissantes que la géante des mers dévoilée ce lundi.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter