Fermeture de Fessenheim : quelles conséquences sur nos factures d'électricité ?

Fermeture de Fessenheim : quelles conséquences sur nos factures d'électricité ?
Planète

ELECTRICITÉ - La mise à l'arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim, la plus vieille de France, a commencé ce lundi. Alors qu'elle produit 70% de l'électricité d'une région comme l'Alsace, quelles seront les conséquences sur la facture des abonnés et comment va-t-elle être remplacée ?

Le deuxième réacteur nucléaire de Fessenheim va être arrêté définitivement et débranché du réseau électrique français dans la nuit de lundi à mardi. Chaque année, la plus vieille centrale de France produisait 70% des besoins en électricité d'une région comme l'Alsace. Une énergie qu'il faudra trouver ailleurs et qui pourrait avoir des conséquences sur la population. En effet, avec l'arrêt de Fessenheim, la France va perdre 1800 megawatts de puissance électrique, sans compter les 6000 megawatts de production en moins causés par les opérations de maintenance futures sur plusieurs centrales du pays.

Cette chute brutale de la production pourrait entraîner des coupures de courant ciblées en hiver, pour éviter une panne générale. Cependant, la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, s'est montrée rassurante à ce sujet : "Il n’y aura pas de black-out l’hiver prochain en France." Concernant cet été, "la sécurité d’approvisionnement des Français sera assurée, même en cas de canicule ou de sécheresse" a assuré François Brottes, le président du Directoire de RTE, le 11 juin dernier.

Lire aussi

Une conséquence sur le climat ?

L'autre question est de savoir si cette fermeture de Fessenheim pourrait avoir des répercussions sur nos factures d'électricité. Selon, la commission de régulation de l’énergie, l'arrêt d’une centrale n’a aucune incidence sur les tarifs réglementés. Elle pourrait en revanche avoir des conséquences sur le climat, le nucléaire ne rejetant pas de CO2, contrairement aux centrales au gaz et au charbon, qui devraient être sollicitées.

Toute l'info sur

Le 20h

"Toute électricité qui ne sera pas produite, pas fournie par Fessenheim sera nécessairement produite par un autre moyen, et cet autre moyen en Europe aujourd’hui, c’est essentiellement des centrales au gaz et au charbon, donc deux moyens de production qui émettent des gaz à effet de serre dans l’atmosphère" précise à TF1 François-Marie Breon, physicien et climatologue. D’après une étude en février dernier de la revue générale nucléaire, "le surcroît d’émission (ndlr : de gaz à effet de serre) lié à la fermeture des réacteurs de Fessenheim sera donc compris entre 6 et 10 millions de tonnes équivalent CO2 par an".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent