#GREENDATA - Énergie : à quoi carbure la France ?

#GREENDATA - Énergie : à quoi carbure la France ?

Planète
DirectLCI
ÉNERGIE - Prix des carburants, poids du nucléaire, investissements dans les renouvelables... La France doit faire des choix qui vont modeler son avenir à long terme. Pour y voir plus clair, LCI résume en deux graphiques 50 ans de politique énergétique.

Elle ne se voit pas, mais elle est partout. Elle est au cœur à la fois des choix collectifs les plus stratégiques et des gestes les plus anodins du quotidien : l'énergie est ce qui permet à notre monde d'être en mouvement. Sans elle, pas de machine, pas de progrès technique, et pas de production de masse.


La France, comme le monde entier, est contrainte de choisir sa future politique énergétique. Confronté à la hausse du prix du pétrole et au réchauffement climatique causé par l'utilisation des énergies fossiles, le gouvernement doit décider, à travers la "programmation pluriannuelle de l'énergie" (PPE), quelle place donner au nucléaire, aux énergies renouvelables, et aux énergies fossiles dans les décennies à venir.


Dans tous les scénarios prévus, la part du nucléaire dans la production d'électricité devrait décroître, au profit des énergies renouvelables. Reste à savoir à quel point. Dans tous les cas, cela signifiera d'opérer une véritable révolution, tant l'atome est devenu prépondérant dans la production d'électricité. 

Comme le montre le graphique ci dessus, l'électricité produite en France est aux trois quarts d'origine nucléaire. Et la grande majorité de la capacité nucléaire française a été installée entre 1980 et 1995. Cette filière nucléaire a donc, en 15 ans, remplacé les sources fossiles (charbon, gaz , fioul) et permis de répondre à la forte hausse de la demande en électricité jusque dans les années 2000.

L'énergie, ce n'est pas que la production d'électricité

Les débats sur l'énergie en France sont souvent centrés autour de la part du nucléaire dans la production d'électricité, mais la place de l'énergie ne se résume pas à cette fonction, certes capitale. L'énergie, ce sont aussi les carburants nécessaires aux transports, le gaz essentiel pour se chauffer, etc. Et le tableau global montre que la France est encore loin de pouvoir se passer des énergies fossiles.

Ce graphique montre que la consommation de pétrole en France a peu changé depuis 50 ans. La consommation de gaz a, elle, légèrement augmenté, tandis que l'énergie nucléaire (qui sert uniquement à produire de l'électricité) a fortement augmenté puis a stagné. Le bois est quant lui considéré comme faisant partie des "autres énergies renouvelables" (en vert sur le graphique ci-dessus), même si sa combustion est génératrice de gaz à effet de serre.


Pour comparer le poids de ces différentes sources d'énergies, celles-ci ont été converties en "mégatonnes équivalent pétrole", soit l'énergie moyenne contenue dans un million de tonnes de pétrole. Ainsi, par exemple, la consommation primaire d'énergie nucléaire correspond environ chaque année à l'énergie de 90 à 100 millions de tonnes de pétrole.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter