Greta Thunberg en colère après qu'une militante ougandaise a été coupée d'un cliché pris à Davos

Greta Thunberg en colère après qu'une militante ougandaise a été coupée d'un cliché pris à Davos
Planète

CLIMAT - Vanessa Nakate, une militante pour le climat originaire d'Ouganda, a été coupée d'un cliché pris à Davos en compagnie de Greta Thunberg par l'agence de presse AP. Bouleversée par ce qu'elle estime être du "racisme", elle a reçu le soutien de l'adolescente suédoise, qui a jugé cette coupe "totalement inacceptable".

A Davos, Vanessa Nakate, militante pour le climat ougandaise, a participé à une table ronde aux côtés de Greta Thunberg. A son issue, un cliché de toutes les participantes a été pris par l'agence de presse américaine AP. Sauf qu'une fois retouché et diffusé aux clients du média, Vanessa Nakate n'apparaissait plus sur la photo. N'y figuraient plus que quatre jeunes militantes à la peau blanche, parmi lesquelles la Suédoise Greta Thunberg (cf tweet ci-dessous). "J’ai fondu en larmes car c’est trop triste. Pas seulement parce que c’est raciste. J’étais attristée pour tous les Africains", a déclaré la militante à BuzzFeed. "Cela montre la valeur qu’on nous porte. Cela me fait beaucoup de mal. C’est la pire chose à laquelle j’ai assisté de ma vie."

Lire aussi

Sur Twitter, la jeune femme a publié une vidéo dans laquelle elle explique ce qu'elle a ressenti lorsqu'elle a vu qu'elle avait été écartée de cette photo. Elle regrette notamment que les gens de couleur "soient effacés" des débats sur le changement climatique, alors qu’ils sont les plus menacés et les plus vulnérables aux dérèglements. "Nous ne méritons pas ça. L’Afrique est le plus faible émetteur de CO2 mais nous sommes les plus touchés par la crise climatique", explique-t-elle.

"C'est totalement inacceptable. Point final"

Sous ce tweet, Greta Thunberg a adressé un message de soutien à Vanessa Nakate, qui a lancé son propre mouvement pour le climat en Ouganda. "Je suis tellement navrée qu’ils t’aient fait ça… Tu es la dernière à mériter une telle chose. Nous sommes tellement reconnaissants de ce que tu fais, nous t’envoyons de l’amour et du soutien. J’espère te voir de nouveau bientôt." Plus tard, dans un tweet qu'elle a publié sur son compte, elle se montre plus sévère. "C'est totalement inacceptable. Point final", écrit-elle.

AP s'excuse

Interrogé par BuzzFeed, AP s'est défendu de toute intention raciste. "Il n’y avait pas de mauvaise intention. Nous recevons un grand nombre de photos, et nous avons mis à jour le cliché dès que nous en avons reçu une autre version." La version non coupée est actuellement disponible sur le site de l'agence de presse. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent