Incendies en Australie : les récentes pluies ont tué des centaines de milliers de poissons

Description du sujet digitial
Planète

Toute L'info sur

L'Australie dévorée par les flammes

CATASTROPHE - Alors que la pluie tant attendue est enfin tombée en Australie, des centaines de milliers de poissons ont été retrouvés morts. Une hécatombe justement liée aux précipitations.

L'Etat de Nouvelle-Galles du Sud a parlé de "bonnes chutes de pluie"... De fortes précipitations sont en effet tombées ce vendredi sur les incendies qui ravagent l'est de l'Australie, au grand soulagement de nombreux fermiers ayant déjà perdu une importante partie de leurs bêtes et de leurs récoltes. 

Reste que cette pluie, qui a aussi amélioré la qualité de l'air, a eu des conséquences dramatiques et insoupçonnées dans cet Etat le plus touché par les brasiers sur l'île-continent : plusieurs centaines de milliers de poissons ont été retrouvés morts dans la rivière Macleay, sur plus de 100 km.

Dès le 13 janvier, le National Geographic prévenait que "les scientifiques craignent que lorsque la pluie finira par tomber, elle vienne charrier les débris carbonisés dans les rivières, à travers les barrages et jusqu’à l’océan en tuant la faune". C'est précisément ce qui vient de se produire. 

Voir aussi

Les récentes chutes de pluie ont ainsi entraîné dans les cours d’eau et les rivières des cendres qui ont intoxiqué les poissons, ces cendres ayant diminué la quantité d'oxygène dans l'eau dans des proportions inédites jusqu'alors. Les tortues d’eau douce sont également menacées par ce phénomène.

L'homme est aussi menacé

 Ross Thompson, écologiste spécialiste des eaux douces à l’université de Canberra, confie au National Geographic être "extrêmement inquiet quant aux effets sur les écosystèmes d’eau douce", expliquant qu'un certain nombre d'animaux, parmi lesquels l'emblématique ornithorynque, ne dispose d'aucun moyen de résistance à la chaleur, accentuée par la perte de la végétation autour des cours d'eau.

Voir aussi

Ce n'est même pas tout : les réserves en eau de grandes villes comme Sydney ou Melbourne s'en trouvent aussi menacées, notamment en raison de la prolifération d’algues. "La désoxygénation qui en résulte peut tuer les poissons, mais elle peut également rendre solubles le fer et le manganèse, deux éléments qui peuvent donner à l’eau un goût, une odeur et une couleur peu appréciables, précise encore National Geographic. Les cyanobactéries peuvent par ailleurs produire des substances chimiques capables de donner à l’eau un goût de terre ou de moisi." De pas si bonnes pluies, donc.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent