De 480 millions à un milliard d'animaux morts dans les incendies en Australie : d'où viennent ces estimations ?

Description du sujet digitial

A LA LOUPE - Les incendies qui ravagent l'Australie auraient causé la mort de 480 millions d'animaux, un nombre terrible qui revient régulièrement dans les médias. Cette estimation provient d'un professeur en biodiversité australienne et s'appuie sur des données de WWF, réévalué à un milliard le 7 janvier. Elle fait référence aux animaux touchés et non nécessairement morts dans les incendies, mais ne concerne qu'une seule région du pays et une partie des espèces.

Alors que l'Australie est en proie aux flammes, de nombreux animaux sont pris au piège. On rapporte que 480 millions d'animaux auraient été tués. Cette estimation, qui a été largement relayée, a été réalisée par Christopher Dickman, professeur en écologie à l'université de Sydney. L'établissement a publié le 3 janvier dernier un communiqué pour expliquer la méthodologie appliquée.

Le chercheur s'appuie un rapport du Fonds mondial pour la nature (WWF) publié en février 2017 et dont il est le co-auteur. Celui-ci porte sur l'impact du défrichement de la flore australienne en Nouvelle-Galles du Sud, la région la plus touchée par les incendies qui ravagent le pays depuis le mois de septembre. Le WWF estimait que l'on comptait 17,5 mammifères, 20,7 oiseaux et 129,5 reptiles par hectare, soit un peu plus qu'un terrain de football. Ces données ont été multipliées par la superficie des terrains touchés.

Toute l'info sur

L'Australie dévorée par les flammes

"Certains grands animaux sont capables de s'enfuir"

"Nous estimons que sur les trois millions d'hectares de la seule Nouvelle-Galles du Sud qui ont brûlé jusqu'à il y a 10 jours, probablement 480 millions de mammifères, oiseaux et reptiles ont été affectés par les feux", a indiqué le professeur Dickman à nos confrères de BBC début janvier.

Cette estimation porte sur les animaux impactés par les feux et non pas sur les animaux morts. "Certains grands animaux, comme les kangourous et les émeus - beaucoup d'oiseaux bien sûr - seront capables de s'enfuir quand les feux approchent", nuance le scientifique, mais selon lui, beaucoup de ceux qui auront survécu mourront ensuite de déshydratation, de manque de nourriture ou d'abri.

480 millions, un chiffre impressionnant. Fait-il l'unanimité au sein du corps scientifique ? Colin Beale, de l'université de York, estime qu'il est un peu surévalué, puisqu'une partie des animaux concernés pourraient survivre. Et pas seulement les oiseaux. "Il est difficile de trouver des données sur la résistance des reptiles face aux feux. Dans ces régions d'Australie, la majorité des reptiles vivent sur le sol. (Or) le sol est un très bon isolant thermique et des reptiles qui s'enterrent peuvent certainement démontrer une faible mortalité durant les feux intenses".

Un chiffre qui est "maintenant daté"

A l'inverse, l'université de Sydney rappelle que les données sont incomplètes et concernent "les mammifères, les oiseaux et les reptiles mais n’inclut pas les insectes, les chauves-souris ou les grenouilles". Surtout, elles ne portent que sur un Etat du pays - la Nouvelle-Galles du Sud - et sur trois millions d'hectares, alors que les incendies se sont propagés bien au-delà et même dans d'autres États, ceux de Victoria et de Queensland.

"Ce chiffre est maintenant daté, estime ainsi Chrstopher Dickman. Il dépasse dorénavant les 800 millions, au vue de l'étendue des feux, dans le seul état de la Nouvelle-Galles du Sud". En incluant les chauves-souris, les grenouilles et les invertébrés, les pertes dépasseraient même le milliard. Une estimation corroborée par Stuart Banch, de WWF Australie.

Des photos diffusées sur les réseaux sociaux montrant des centaines de bêtes d'élevage étendues, mortes, le long des routes, rappellent qu'il faudra ajouter à cette longue liste le bétail qui n'aura pas survécu à la catastrophe. La ministre fédérale de l'Agriculture a indiqué que plus de 100.000 bêtes seraient concernées.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : un isolement plus strict des malades réclamé par des associations de santé

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

EN DIRECT - États-Unis : le camp Biden salue la mise en place d'un "transfert du pouvoir pacifique"

Élection américaine : ce que change le feu vert de Trump à la General Services Administration

Lire et commenter