Incendies en Australie : un phénomène ravageur dû au changement climatique

Incendies en Australie : un phénomène ravageur dû au changement climatique
Planète

DÉCRYPTAGE - Les incendies en Australie ont déjà fait 24 morts et ravagé plusieurs millions d'hectares de terres. Aucune pluie importante n'est attendue dans les deux prochains mois pour enrayer la propagation des flammes. Comment expliquer cette situation dramatique qui fait rage depuis septembre ?

Toute l'info sur

Le 20h

En Australie, la situation est exceptionnelle. Même si les incendies sont systématiques en cette saison en Australie, l'épisode est d'une précocité et d'une sévérité inédite. Cent mille personnes ont été évacuées dans le sud de l'île continent. Pour plusieurs experts, l'origine de ce désastre est due au réchauffement climatique.

Dans ses analyses, dont les données sont récoltés par les satellites la NASA a observé un épisode sévère. A l'heure actuelle, on compte 24 morts et plus de 6 millions d'hectares brûlés. Enfin, plus de 1.500 maisons ont été été réduites en cendres, un chiffre qui pourrait augmenter à la suite des incendies en cours.

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY - L’Australie brûle, et c’est une catastrophe

Records de pollution

Et pour faire face à ce phénomène exceptionnel, de grands moyens ont été employés. L'Australie a fait appel à plus de 3000 réservistes. Une première, pour le pays. Des dizaines de milliers de volontaires leur prêtent main forte. Les températures atteignent des records, avec 44 degrés atteints à Canberra et près de 50 dans la banlieue de Sydney. Le manque de pluie et les vents observés aggravent le problème. Et les feux ont fait atteindre des records de pollution : Canberra arrive en tête des villes les plus polluées au monde, sa qualité de l'air ayant dégringolé... devant même les villes de l'Inde, tel que Delhi.

Le Premier ministre Scott Morrison, qui a renouvelé son soutien à la lucrative mais très polluante industrie du charbon australienne, est très critiqué. Jeudi 2 janvier, il a donné sa première conférence de presse depuis ce regain des incendies et défendu sa politique en matière de changement climatique, qu'il a qualifiée de "sensée".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

EN DIRECT - Covid-19 : 45.422 contaminations, nouveau record quotidien

Covid-19 : pourquoi les masques en tissu n'ont plus la cote auprès des Français

Passage à l'heure d'hiver : est-ce vraiment la dernière fois ?

Erdogan invite Macron à "se faire soigner", l'Élysée dénonce des "propos inacceptables"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent