La pluie tombe enfin en Australie mais suffira-t-elle à éteindre les feux ?

La pluie tombe enfin en Australie mais suffira-t-elle à éteindre les feux ?
Planète

Toute L'info sur

L'Australie dévorée par les flammes

ACCALMIE - La pluie, tant attendue, tombe en Australie depuis jeudi 16 janvier, provoquant même par endroits des inondations. Mais sera-t-elle suffisante pour éteindre les dizaines de feux monstres ? Rien qu'en Nouvelle-Galles du Sud, il restait samedi 75 feux contre 100 quelques jours plus tôt.

Voilà un peu de répit pour les pompiers australiens, engagés dans un combat sans fin contre les flammes. La pluie, attendue et presque inespérée en cette saison estivale, tombe enfin sur l'Australie depuis le jeudi 16 janvier. Et les précipitations sont telles qu’elles ont provoqué des inondations par endroits, nécessitant le sauvetage d’animaux, emportés par les flots, en Nouvelle-Galles du Sud.    Après une longue période de sécheresse et de températures exceptionnelles,  ces précipitations sont les plus fortes précipitations depuis près de dix ans sur  certaines régions. Peuvent-elles suffire pour autant à éteindre l’ensemble des feux toujours en cours dans le sud-est du pays? 

"Au cours des dernières 24 heures, la pluie est tombée sur la plupart des endroits ravagés par les feux, ce qui est une excellente nouvelle", s’est félicité le service rural des incendies de Nouvelle-Galles du Sud (NSW Rural Fire Service), tout en prévenant que "cette pluie n’éteindra[it] pas tous les feux, mais [qu']elle aider[ait] à les contenir". Selon ce service, il reste 75 feux contre 100 quelques jours plus tôt mais des incendies hors de contrôle continuent de brûler dans le sud de la Nouvelle-Galles du Sud et dans l'Etat voisin du Victoria.

"Une maîtrise totale des incendies que fin février"

En effet, comme le montre cette carte régulièrement mise à jour par le NSW Rural Fire Service, les feux toujours actifs se comptent par dizaines le long de la côte, de la ville de Brisbane jusqu’au parc national de Coopracambra, à 380 kilomètres à l’est de Melbourne. Avant les premières gouttes tombées jeudi, on dénombrait une trentaine de feux incontrôlables en Nouvelle-Galles du Sud et des dizaines plus au Sud, dans la région de Victoria.

Interrogé récemment par LCI, le Colonel Bruno Ulliac, chef de la mission française envoyée sur place, avait évoqué cette accalmie qui, selon lui, ne durerait que cinq ou six jours, préférant appeler à la prudence : "Il faudra en réalité du temps et l’aide de la météo. Une maîtrise totale des incendies, c’est-à-dire une extinction des derniers foyers, n’interviendra que fin février, début mars." 

Lire aussi

Une saison des feux loin d'être terminée

La saison des feux de brousse dans le pays est loin d'être terminée puisqu'elle connait son pic au début du mois de février, toujours selon le Colonel Bruno Ulliac. D’autant que cette année, les incendies ont été précoces et plus intenses que d’ordinaire en raison d’une chaleur exceptionnelle et d’une quasi-absence de pluie l’hiver dernier (entre juin et août). Si ces pluies sont une bénédiction pour les soldats du feu, il faudrait toutefois qu’elles durent bien plus que quelques jours pour éteindre la totalité des foyers toujours actifs.  

De plus, d'autres régions attendent toujours d’être rafraîchies. Aucune goutte n’est encore tombée sur l’île Kangourou, située au large d’Adélaïde au sud du pays, où une majorité des koalas n’ont pas survécu aux flammes. De fortes précipitations sont attendues ce week-end en Nouvelle-Galles du Sud et devraient, selon les prévisions, atteindre le sud jusqu’à l’Etat de Victoria. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent