"La sortie de crise ne doit pas se faire au détriment du climat", alerte la Convention citoyenne

"La sortie de crise ne doit pas se faire au détriment du climat", alerte la Convention citoyenne
Planète

PROPOSITIONS - Les citoyens de la Convention pour le climat, dont les travaux sont ralentis par le confinement, ont transmis vendredi 10 avril 50 propositions à l'exécutif pour préparer au mieux la sortie de crise. Ils appellent à établir un "nouveau modèle de société".

A l'origine, ils devaient rendre leurs travaux le 3 avril dernier. Confinement oblige, la session finale n'a pas eu lieu et les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat se sont employés à avancer, malgré tout, depuis chez eux. Mais considérant que la crise sanitaire n'était pas sans lien avec l'urgence climatique, ils ont décidé de transmettre sans plus attendre 50 propositions à l'exécutif pour préparer la société d'après. "La crise du Covid-19 nous interroge sur les effets d'une crise environnementale à venir. Il ne faudrait pas, avec les mesures qui seront prises pour sortir de la situation sanitaire actuelle, que nous accélérions le dérèglement climatique", préviennent-ils dans un message publié sur le site de la Convention.

Des suggestions restées cependant confidentielles, nous précise-t-on : "Les citoyens n'a pas souhaité les partager avec l'ensemble de la société française car ces propositions n'ont pas été votées ni finalisées par la Convention". Tirés au sort après la crise des Gilets jaunes, ces Français âgés de 16 à 80 ans ont à l'origine un seul objectif : présenter des mesures concrètes de lutte contre le réchauffement climatique "dans une logique de justice sociale". Réussir la transition écologique amorcée par le gouvernement et ayant débouché sur le mouvement social de l'hiver 2019, en somme.

Lire aussi

Réfléchir au monde d'après

Si les 150 prennent la parole, et sortent de leur cadre de travail originel, c'est surtout pour dresser un avertissement : "Le court terme ne doit pas prendre le pas sur le long terme". En clair, la sortie de cette crise ne doit pas se faire "au détriment du climat, de l'humain et de la biodiversité" et éviter "les écueils de la crise de 2008 dont la relance a donné lieu, notamment, à des investissements dans les énergies fossiles et les industries néfastes à l'environnement".  "C'est un moment crucial où de nombreuses interrogations surgissent, mais où beaucoup de cartes peuvent aussi être rebattues", estime ainsi Amandine, 26 ans et l'une des membres de la Convention, à La Tribune

Lire aussi

Les membres de la Convention voient dans le monde post-crise "l'espoir d'un nouveau modèle de société" et se prononcent pour une "reconfiguration des relations internationales (...) dans un esprit de justice sociale" avec "une régulation de la mondialisation en faveur du climat".  Ces derniers veulent aussi que les énergies renouvelables soient privilégiées aux énergies fossiles en demandant à ce que "les financements mobilisés dans le cadre de la sortie de crise soient socialement acceptables, fléchés vers des solutions vertes". 

En parallèle d'une action politique en faveur de l'environnement plus forte, les 150 membres de la Convention réclament également plus de participation citoyenne "dans la préparation et la prise de décision. "C'est le moment idéal d'écouter et de prendre en compte les remarques des citoyens pour la construction d'une société future", jugent-ils. La date de remise des travaux de la Convention reste, elle, incertaine. La Convention espère pouvoir tenir son ultime session en juin ou en septembre, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire.

Écoutez cet épisode quand vous le souhaitez

- Sur Apple Podcast

- Sur Spotify

- Sur Deezer

Et sur toutes les autres plateformes et applications de podcast en cherchant "On Déconfine l’info". 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

La progression du Covid-19 dans le mondeCes indicateurs qui incitent à l'optimisme en France

Retrouvez notre podcast quotidien pour vous accompagner le temps que durera l’épidémie de Covid-19, pendant le confinement, et pour préparer la vie d’après. Tous les jours, Cédric Ingrand et les rédactions de TF1 et LCI répondent à vos questions, sur la santé, l’économie, la vie quotidienne, pour mieux vivre cette période si particulière, et même en trouver les côtés positifs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent