Le bush australien est en proie à de violents incendies : est-ce exceptionnel ?

Planète

INCENDIES - La côte est de l’Australie connait de violents incendies depuis le mois de septembre, que les pompiers ont du mal à maîtriser. La situation est-elle hors du commun ? On fait le point.

À l’arrivée des beaux jours dans l’hémisphère sud, il n’est pas rare que des incendies se déclarent en Australie. Ce qui est plus surprenant, c’est qu’ils surviennent si tôt dans l’année et qu’ils soient si violents. Depuis le mois de septembre, des feux font rage dans les Etats de Nouvelle-Galles du Sud et du Queensland, à l’est du pays, et ils sont nombreux. Vendredi 8 novembre, ils sont toujours une centaine à décimer le bush australien, 17 d’entre-eux étant considérés comme dangereux par les secours. "Nous n’avons jamais eu d’incendies en même temps et avec un tel niveau d’urgence", a avancé Shane Fitzsimmons, responsable des niveaux d’incendie de Nouvelle-Galles du Sud à la télévision nationale ABC

Les feux ne sont pas exceptionnels en cette période de sécheresse, caractéristique du climat austral. Toutefois, la sécheresse que connait le pays aujourd’hui est exacerbée par le dérèglement climatique. Le très faible taux d’humidité dans l’air et les vents forts ont ainsi contribué à des départs simultanés de feux, difficiles à maîtriser pour les pompiers. Des régions entières souffrent d'une absence de précipitions, conduisant les agriculteurs à faire venir de l'eau par camion-citerne. Selon le Bureau australien de la météorologie (BoM), la Nouvelle-Galles du Sud a enregistré une pluviométrie historiquement basse depuis 18 mois. Les précipitations de septembre ont été "très inférieures à la moyenne sur la majeure partie de l'Australie", selon le bureau. Cette semaine, les autorités australiennes ont annoncé la mise en place d’aides financières pour lutter contre les conséquences de la sécheresse dans le pays.

Lire aussi

Le responsable incendie de Nouvelle-Galles du Sud a précisé que près de 1 200 pompiers étaient à l’œuvre dans la région et que 70 avions avaient été déployés "pour sauver le plus de personnes possible". Début octobre, deux personne ont péri dans un incendie de brousse au nord de la Nouvelle-Galles du Sud, rapporte ABC. Si aucun autre décès n’est à déplorer, des maisons ont été anéanties par les flammes et des personnes se sont trouvées prises au piège. Des koalas d’une espèce rare ont également subi les affres des feux. En octobre, des centaines seraient morts dans un feu. Six d’entre-eux ont pu être sauvés début novembre, des centaines sont toujours menacés. Vivant dans la zone de bush en proie aux incendies, "ils sont sans eau depuis des jours, il n’y a plus de feuilles qui leur fournissent 65 % de leur eau", d’après Sue Ashton, présidente de l’hôpital vétérinaire de Port Macquarie, en Nouvelle-Galles du Sud. Dans la ville côtière, les feux ont donné lieu à des scènes surréalistes en recouvrant le ciel d’une teinte orangée. Jeudi 31 octobre, le ciel de Sydney s'est retrouvé sous un nuage de fumée âcre provoqué par les incendies plus au nord.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter