Les records de chaleur au Groenland remis en cause par des climatosceptiques : en quoi ils se trompent

Planète

Toute L'info sur

À la loupe

À LA LOUPE - Se présentant comme "le site le plus vu sur le réchauffement global et le changement climatique", "What's up with that" affirme que les données sur les records de chaleur au Groenland sont erronées. Une information vraie pour les températures enregistrées début août sur une station mais qui ne remet pas en cause les records enregistrées ailleurs sur l'île cet été, ni ceux de la fonte des glaces.

À l'heure où les climatosceptiques ont de plus en plus de mal à défendre leurs idées, le site internet "What's up with that" poursuit encore et toujours sa campagne de désinformation. Ce site internet se présente comme une ressource d'informations sérieuses sur le réchauffement climatique et se vante d'être "le site le plus vu sur le réchauffement global et le changement climatique" avec près de 397 millions de pages vues. Sa page Facebook compte pourtant à peine 13.000 fans. Créé en 2006 par Willard Anthony Watts, un météorologue climatosceptique, il tente plutôt de remettre en cause le consensus scientifique sur la situation actuelle.


Un de ces derniers articles porte sur la vague de chaleur record au Groenland et présente en introduction des articles de différents grands médias, comme le New York Times ou le Washington Post, qui seraient mensongers. "Whats'up with that" avance que "ce n'était pas du tout un record, et que la température n'y a jamais dépassé le seuil du gel". Cette affirmation repose sur des données de l'Institut météorologique danois (DMI) qui possède des stations météorologiques sur l'île. Qu'en est-il ?

Le DMI avait rapporté des températures choquantes début août : leur station météorologique de Summit Camp, basé à 3202 mètres au-dessus du niveau de la mer, avait enregistré des températures de 2,7° et 4,7°. Le record était jusqu'alors de 2,2° pour cette station en 2012 et en 2017. Quelques jours plus tard, il expliquait cependant que les données de la station était erronées. "Y a-t-il eu un record de chaleur sur la banquise vendredi dernier? Non! Les contrôles de qualité ont confirmé notre hypothèse selon laquelle la mesure était trop élevée. La température de Summit Camp ne dépassait pas 0 degré que ce soit le jeudi 1er août ou le vendredi 2 août." Et d'expliquer au journal danois The Local - cité par "What's up with that", que la neige avait certainement bloqué l'action des ventilateurs et fait augmenter les températures.


Si cette erreur est véridique, cela ne remet pas en cause les alertes du début du mois. L'erreur de la station de Summit Camp "n'altère en rien nos chiffres sur la fonte des glace",  a d'ailleurs prévenu Ruth Mottram, une scientifique de la DMI. Aucun des articles dénoncés en introduction ne s'appuie d'ailleurs sur les relevés météorologiques de cette station. Et des températures record ont bel et bien été enregistrées à cette époque, ailleurs sur l"île.

Début août, le DMI, comme d'autres instituts scientifiques, a alerté sur une fonte record des glaces. Le 1er août, la calotte glaciaire a perdu 12,5 gigatonnes (ou milliards de tonnes) de glace en 24 heures. Le dernier record datait de 2012 avec un  taux d'ablation de la calotte de 11,7 gigatonnes sur une seule journée. La fonte des glaces est normale en cette saison, mais pas dans ces proportions. Selon le climatologue Xavier Fettweis, cela a provoqué une hausse du niveau des mers de 0,65 mm, une anomalie qui n'était pas envisagée avant 2050 par le Giec. Cette fonte s'explique par la vague de chaleur caniculaire qui a touché l'Europe en juillet et s''est ensuite dirigée vers le Pôle Nord. 


Un autre pic de fonte remarquable avait été enregistré entre le 11 et le 20 juin.

Le mois dernier, déjà 160 gigatonnes de glaces ont fondu au Groenland, l'équivalent de 64 millions de piscines olympiques. , selon l'Organisation météorologique mondiale des Nations Unies. Le record global sur l'année de 2012 pourrait donc être battu :  plus de 70% de la surface de la calotte glaciaire groenlandaise était alors touchée par la fonte (contre 60% au début du mois pour 2019).

En vidéo

L'inquiétante fonte des glaces du Groenland

Concernant les températures en hausse, un ballon-sonde envoyé le 30 juillet à Danmarkshavn (côte Est du Groenland) a mesuré une température record, tous mois confondus, de 14,4°C, a révélé Météo France. "Un peu plus au nord, on a relevé 16,0°C à la station de Nord, à 900 km du pôle nord, poursuivait-elle le 2 août. À l'ouest du Groenland, on a également relevé des températures voisines de voisines de 20 °C tous les jours  depuis mardi 30 à Qaarsut (près de 71 °N), avec une pointe à 20,9°C le 31 juillet (normale 10 °C)."


Dans ce communiqué, Météo France évoquait la température de 2,7°C relevé à la station du Summit Camp mais se montrait prudente, en indiquant attendre une confirmation officielle de la DMI. 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter