Etats-Unis : l'ouragan Laura arrive sur le Texas et la Louisiane, les habitants invités à évacuer

Etats-Unis : l'ouragan Laura arrive sur le Texas et la Louisiane, les habitants invités à évacuer
Planète

CATASTROPHE NATURELLE - Le Texas et la Louisiane se préparent à être durement touchés par l'ouragan Laura, qui doit toucher mercredi le sol de ces deux Etats américains habituées des tempêtes tropicales. Plusieurs milliers de résidents ont reçus l'ordre d'évacuer.

La crainte des météorologues s'est confirmée : la tempête Laura est devenue ouragan. Le Centre national des ouragans (NHC) a observé des vents soufflant à 120 km/h alors que Laura traversait le Golfe du Mexique. Les spécialistes s'attendent à la voir se renforcer encore davantage en s'approchant, dès mercredi, de la côte américaine. 

Le NHC, basé à Miami, a mis en garde contre des crues soudaines et de fortes inondations dans la région.

Lire aussi

L'alerte Ouragan a été déclenchée sur la côte sud-est du Texas et la moitié ouest du littoral de la Louisiane. Elle concerne particulièrement les territoires côtiers dans la région de Houston. Plus grande ville de la région, cette dernière est aussi particulièrement à risques, avec "des systèmes de drainage notoirement médiocres et une propension aux inondations", décrypte CNN

Les autorités locales ont demandé aux habitants de se préparer au cas où l'électricité serait coupée pendant quelques jours ou au cas où ils auraient besoin d'évacuer d'urgence.

Évacuation obligatoire dans plusieurs villes et comtés

La menace a déjà déclenché des mesures importantes au Texas. Lundi, les comtés d'Orange et de Chambers ont recommandé une évacuation volontaire pour tous les résidents vivant dans des zones sujettes aux inondations avant l'arrivée de la tempête tropicale. Le même jour, un ordre d'évacuation a été émis pour tous les résidents du comté de Jefferson, avec entrée en vigueur ce mardi matin, selon la page Facebook du bureau de la gestion des urgences du comté. 

Galveston, ville texane située en face du rivage, sur une île du Golfe du Mexique, a également émis une évacuation obligatoire pour tous les résidents, prenant effet ce mardi. Tous les services municipaux ont été suspendus. "Avec les incertitudes de cette tempête et sa force croissante, nous devons prendre toutes les précautions nécessaires pour protéger nos résidents", a déclaré dans un communiqué le maire de cette ville célèbre pour avoir été victime de l'ouragan de Galveston, en 1900 qui reste la catastrophe naturelle la plus meurtrière des États-Unis, avec environ 8 000 morts.

La Louisiane et le Texas tentent d'anticiper

En Louisiane, un appel à la plus grande vigilance a été fait par les autorités locales. Laura "devrait toucher terre au moins en tant qu'ouragan de catégorie 3. Assurez-vous d'être préparés, d'avoir ce dont vous avez besoin et de suivre les infos locales pour être informés", a tweeté John Bel Edwards, le gouverneur à l'attention des habitants de l'Etat. Sur le réseau social, plusieurs météorologues encouragent actuellement les Américains à prendre au sérieux ces avertissements, à grand renfort de graphiques expliquant la gravité de la situation. 

Comme le recense le site weather.com, les paroisses de Cameron, Jefferson, Lafourche, Plaquemines et Terrebonne ont toutes prononcé des évacuations obligatoires pour les résidents de leur agglomération, parfois dès lundi après-midi. Des centres d'accueils d'urgence ont été mis en place dans certains centres de loisirs, avec des lits de camp espacés pour limiter la propagation du coronavirus. Les personnes prévoyant d'entrer dans les abris fournis par l'Etat ont été invitées à n'apporter qu'un seul sac d'effets personnels et à "porter un masque".

Des centaines de milliers d'Américains doivent fuir la région avant l'arrivée de Laura. Selon la CNBC, plus de 385 000 personnes sont concernées par ces mesures de déplacement juste pour les villes texanes de Beaumont, Galveston et Port Arthur. Ces évacuations ordonnées plus de 24h avant l'arrivée de l'ouragan doivent permettre de s'assurer qu'aucun habitant ne se retrouve coincé en chemin. 

Les autorités ont rappelé qu'il fallait fuir au plus tôt, repérer son itinéraire et faire le plein d'essence avant son départ. En 2005, à l'arrivée de la tempête Katrina - qui a dévasté la région - des évacuations massives de dernière minute avaient provoqué des embouteillages monstres sur les autoroutes du Texas. Plus de 100 personnes étaient mortes faute d'avoir eu le temps de rejoindre un abri. Rassurant, le maire de Port Arthur a déclaré lors de sa conférence de presse : "Si vous décidez de rester, vous restez seul". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent